Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GAÏA Info Plus…

GAÏA Info Plus…

Livres, films, articles sur la nature et la santé. Books, Movies and Articles on Nature and Health. Saving The PLanet One Household at a Time/Sauvons la Terre un Foyer à la Fois!

Articles avec #maya inca azteque catégorie

Les compagnies de commercialisation par réseaux

 

Les compagnies ordinaires n’ont qu’un seul objectif, à tout prix, elles ne cherchent que le profit au détriment de la Terre. En conséquence, elles n’ont aucune morale, ni sociale, ni écologique, comme celles qui font 100 millions $ de profit et ont des paradis fiscaux qui se chiffrent par milliards. En revanche, les compagnies qui commercialisent leurs produits au moyen d’un réseau de collaborateurs ont d’abord des préoccupations humanitaires et écologiques. Il existe actuellement un grand nombre de compagnies commerciales qui font des affaires par contact direct avec des gens. Il importe que toutes les populations développent une conscience collective pénétrante pour sauver la planète. Cependant, le développement d’une conscience collective dépend d’une modification psychologique et des habitudes de vie des gens, ce qui suppose un changement de mentalité. C’est pourquoi les Hommes de la Terre, les multinationales pollueuses et exploiteuses du tiers-monde doivent, le plus tôt possible, changer leur façon mercantile d’agir . Dans le monde, environ 37 000 multinationales possèdent le tiers de l’avoir privé de la planète. D’où un chiffre d’affaires de 5.5 trillions $ soit 5 millions de milliards $, malgré le fait qu’elles doivent tenir compte de 500 législations nationales ou d’États différents. Heureusement, de plus en plus de compagnies, un faible pourcentage, cependant, ont les préoccupations majeures suivantes: la santé et l’environnement. En ce qui concerne les compagnies qui fonctionnent par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs, les exigences sont toutefois moins grandes. C’est pourquoi le marketing de réseaux, marketing social, est le moyen par excellence pour faire des affaires aujourd’hui. D’aucuns prétendent qu’il deviendra l’avenir de toutes les personnes désireuses d’atteindre l’indépendance financière. Cependant, leurs propriétaires doivent tenir compte, dans leurs politiques, des données écologiques et respecter l’environnement. Il est plus acceptable d’augmenter ses revenus en toute quiétude, lorsque les produits que l’on vend sont écologiques.

 

 

Actuellement, tous ceux et celles qui font du marketing, par l’intermédiaire d’un réseau de collaborateurs de réseaux, vendent des produits écologiques. Ils établissent un réseau de relation (parents, famille, amis, relations de travail ou contacts à froid) à temps partiel, selon leur convenance ou à temps plein, s’ils le désirent vraiment, lorsque leurs revenus triplent le salaire de leur emploi, pour ceux et celles qui en possèdent un. Les gens ordinaires, les professionnels et les personnes de tous les milieux et de toutes les nationalités y sont attirés, en raison du principe de levier de ce genre de commerce légitime. L’action régulière et constante, que ce soit dix ou vingt heures par semaine, est suffisante pour avoir des revenus intéressants à long terme, disons après six ou dix mois. Petit à petit, les affaires continuent à progresser, créant l’effet de boule de neige, car, dans le réseau, d’autres personnes sont déterminées à faire comme eux, pendant que d’autres (les consommateurs) recherchent toujours les produits et les services les moins chers. Il y a de la place pour tout le monde dans ce genre de commercialisation par réseaux. Tout dépend des rêves et des aspirations de ceux qui s’y adonnent.

Liberte Financiere

Voici ce qu’est le principe du levier

 

Ce principe, peut, si on le présente grossièrement, se résumer à dire que plus vous recrutez de personnes, qui acceptent de vendre votre produit à d’autres personnes qui acceptent, elles aussi, de procéder de la même façon, plus vous vous enrichissez.

 

Supposons, qu’à titre individuel, vous achetez jusqu’à 100 $ d’un produit par mois, ce qui semble, selon le produit, être bien peu d’argent, compte tenu du total des dépenses qu’un salarié à revenus moyen peut faire dans un mois. Il est certain que vous n’êtes pas seul dans cette situation.

 

C’est pourquoi, si un jour, vous décidez de vendre ce produit à ceux qui s’y intéressent autant que vous et qui acceptent, à leur tour, de recruter d’autres acheteurs éventuels, dans les mêmes conditions, vous aurez formé un réseau qui servira de levier pour vos affaires comme pour celles des personnes qui collaborent avec vous. Voici un exemple plus précis: Si vous recrutez six personnes qui, elles, recrutent, à leur tour, six autres personnes, qui recrutent six autres personnes, etc., au bout d’un an, vous aurez accumulé, à temps partiel, un revenu de près de 100 000 $ et vous superviserez un réseau de près de 1 000 collaborateurs qui vendront, chacun, jusqu’à 100 $ par mois. Voilà le principe du levier. C’est un principe basé sur l’entraide et la coopération que je désignerais comme de la collaboration altruiste.

 

La répartition des bénéfices

 

Si je vous demandais: <<Selon vous, qui participe aux bénéfices d’un commerce traditionnel?>> Vous me répondriez probablement sans hésitation: <<Le propriétaire du commerce.>> Or, dans le cas des produits de beauté, la réponse devrait être: le propriétaire de l’usine, le transporteur, le propriétaire de l’entrepôt et du magasin. En effet, les bénéfices sont souvent partagés avec quelqu’un d’autre, à savoir le propriétaire du bureau des ventes ou un agent exclusif des ventes qui s’occupe des débouchés pour un produit donné. Tous ces profits bruts sont la première composante du prix de vente d’une crème, d’un rouge à lèvres ou d’une savonnette achetés en magasin. La seconde composante est le coût de distribution des produits. Celui-ci comprend les frais d’entreposage, le salaire des employés, le loyer, la dépréciation, les articles invendus, le vol, avec en tête de liste, le coût de la publicité. Ces deux composantes, c’est ce qu’on appelle les frais généraux.

 

Si le responsable d’un commerce élimine la majorité des liens de la chaîne de distribution, il réduit ses coûts au minimum. C’est ce qui se produit avec le marketing par réseaux. Il est évidemment impossible d’éliminer tous les coûts. On ne peut se passer ni du transport, ni de l’entreposage dans différents centres de distribution régionaux, ni d’un minimum de frais d’administration. Toutefois, en éliminant les intermédiaires, les propriétaires de ces commerces vont économiser environ 60% à 70% du prix de vente du produit. Les distributeurs prennent sous leur responsabilité d’acheter et de faire la démonstration des produits, d’en faire la publicité, de vendre et de recruter d’autres distributeurs dans le réseau qu’ils ont créé. C’est ainsi qu’ils participent à faire économiser de l’argent conformément aux règlements établis par la société.

Joignez-Vous A Nous

Une partie des bénéfices du distributeur est incluse dans le prix des produits qu’il achète de cette entreprise. Ce prix est inférieur de 20% à 30% du prix de vente proposé. Donc, une des composantes de son revenu est l’épargne (lorsqu’il achète le produit pour son usage personnel) ou le profit de la revente. Chez Morinda le % de revenus est de 53%, le plus haut de toute l`industrie.

 

La deuxième composante du bénéfice du distributeur, et peut-être la plus importante, est la prime sur le chiffre d’affaires dans chaque réseau sous forme de bonis mensuel et annuel, autos et voyages. Cette prime se calcule non seulement sur son propre chiffre d’affaires, mais aussi sur celui du réseau qu’il a créé. Ce réseau est formé d’autres distributeurs, qui fonctionnent selon le même code légal de déontologie et qui sont partenaires entre eux.

 

Chaque distributeur représente un commerce indépendant et autonome. Dans le marketing de réseaux, il n’y a ni surveillant, ni employé, ni gérant pour vous encadrer. Vous êtes votre propre patron. Chaque membre du réseau bénéficie des mêmes avantages: un siège social avec ses produits, son plan de marketing, son système de soutien, d’éducation et de sécurité. Les membres commencent tous au même niveau. Ce qui ne requiert ni investissement, ni expérience, ni connaissances particulières. Chacun a donc les mêmes chances de gagner autant d’argent qu’il en est capable. Les revenus générés par le marketing de réseaux (MMN*) sont sans limites, tout autant que le territoire ou les heures de travail. Ce sont les distributeurs eux-mêmes qui établissent leurs limites. En plus des deux sources de revenus mentionnées pour les distributeurs, il existe d’autres primes et récompenses. Chaque société les établit à l’intérieur de son système particulier.**

**(Janusz Szajna, “Le marketing de réseaux”, un mode de vie, éditions Un monde différent, 1998, 168p.)

 

 

L’entreprise idéale

 

Une entreprise commerciale de réseaux est l’entreprise idéale parce qu’elle permet de s’enrichir, petit à petit, sans trop se préoccuper de certaines tâches majeures qui sont la responsabilité du siège social. C’est simple comme bonjour, mais simple n’a jamais été synonyme de facile. Toutefois, à bien y penser, les choses faciles ont-elles vraiment de la valeur? Non! N’est-ce pas?

 

D’abord, il faut s’entendre sur la définition du commerce idéal. Voici les onze critères que j’utiliserai pour définir clairement ce genre de commerce. Vous pourrez vous servir de cette liste pour évaluer votre profession ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez actuellement. Vous pourrez l’utiliser comme base de référence pour comparer deux genres de commerce.

1. L’entreprise idéale dessert non seulement son quartier, sa ville, mais le monde entier. En d’autres termes, elle dispose d’un marché énorme. Morinda peut se construire avec seulement l`Internet, si c`est votre choix, et vous donne une porte ouverte de plus de 75 pays.

2. Le produit de l’entreprise idéale jouit d’une demande constante, car il répond à un besoin quotidien et nécessaire et se vend, peu importe le prix.

3. L`entreprise idéale exige une main d’oeuvre réduite au minimum.

4. L’entreprise idéale vend un produit qui répond à un besoin continu. Il ne s’agit donc pas d’un produit suscitant un engouement passager, pour lequel il existe des substituts ou duquel nous pouvons même nous passer.

5. L’entreprise idéale compte très peu de frais généraux: ses besoins en immeubles, en électricité, en publicité ou en frais juridiques sont limités.

6. L’entreprise idéale fabrique un produit difficile à imiter ou à reproduire. Le produit est original (comme une publication); il exige un savoir-faire bien particulier. Aussi, il est protégé en vertu des droits d’auteur, d’un brevet ou d’une garantie sans condition.

7. L’entreprise idéale ne paralyse pas votre capital dans des biens d’équipement exagérés.

8. L’entreprise idéale transige au comptant: ses fonds ne sont pas immobilisés en raison de longs délais de crédit.

9. L’entreprise idéale est à peu près exempte de toute forme de réglementation gouvernementale ou autre.

10. L’entreprise idéale peut facilement être implantée un peu partout.

11. L’entreprise idéale est celle dans laquelle on déploie toute son énergie intellectuelle (et souvent même émotive).* Voici deux faits que l’on rencontre souvent. D’abord, expliquer l’entreprise idéale à un être borné sans but dans la vie, sans rêve à réaliser, parce qu’il peut être répulsif à toute idée nouvelle. Ensuite, intéresser quelqu’un à la possibilité d’atteindre ses objectifs dans la vie, (payer ses dettes de carte de crédit, paiement d’auto, paiement d’hypothèque, quitter son emploi) et de s’émerveiller des résultats surprenants et constructifs de certains bâtisseurs d’entreprises de votre réseau. Il y a de la place pour tous.

*(André Blanchard “Votre liberté financière”, grâce au marketing par réseaux, éditions Un monde différent, 1996, 135p.).

 

Comment s’enrichir rapidement!

 

Selon monsieur Szajna, voici comment on peut gagner 75,000$ par an, en ne travaillant que trois à quatre heures par semaine. Plusieurs distributeurs de réseaux gagnent plus de 75,000$ par mois ou par semaine. Et ce n’est pas en travaillant trois à quatre heures par semaine qu’ils en sont arrivés là. Une personne qui vous promettrait un tel revenu, simplement en s’inscrivant dans ce commerce et en y jetant un coup d’oeil de temps en temps, n’est certainement pas digne de confiance. Le marketing de réseaux est un vrai commerce, et vous devez travailler pour le faire progresser. Plusieurs années d’efforts sérieux dans le développement de votre réseau vous donneront les résultats décrits plus haut. C’est impensable au début. Un distributeur, qui investit peu de temps dans son affaire, récolte peu également.

 

On nous annonce que 50% à 65% des biens et services seront bientôt distribués par des compagnies de commercialisation par réseaux en ce XXIe siècle. Alors joignez-vous à une entreprise de réseaux, la mienne ou celle d’un autre, et restez-y fidèle. C’est le meilleur moyen d’augmenter vos revenus et de créer de l’emploi dans votre région, votre pays, parce que tous ceux et celles qui font partie de votre réseau sont des travailleurs autonomes. À ce titre, ils bénéficient de crédits d’impôts comme toute entreprise. Vous pouvez même envisager la mondialisation de votre réseau écologique Morinda dans plus de 75 pays, avec le site suivant: www.morinda.com/4374515 .

Une Opportunite Extraordinaire Offerte a Tous!

Pourquoi s’engager?

 

Il faut penser et agir écologiquement. Il faut penser “vert”.

Puisqu’on ne peut plus se fier uniquement à nos gouvernements pour créer de l’emploi, nous devons savoir comment faire. À ce sujet, il existe une abondance de renseignements dans les bibliothèques. Ne faites pas que rêver à votre entreprise, fondez-la. Ne laissez pas le hasard décider comme s’il s’agissait d’une loterie. Dans les jeux de hasard, on a une chance sur 55 millions de remporter le gros lot. C’est insensé. Pourquoi le gouvernement place-t-il les machines à sous dans des quartiers défavorisés? C’est parce que ce sont les pauvres des quartiers défavorisés qui sont les plus intéressés à jouer à ces jeux. C’est aussi, parce qu’ils espèrent améliorer leurs sorts, mais ils deviennent des joueurs pathologiques. Ils mordent donc facilement à l’hameçon du jeu. Les personnes âgées ne font pas exception à cet engouement pour ces machines à sous. En effet, pour se sortir de la misère, des machines à sous sont pour eux un moyen facile et efficace. Malheureusement, ils se leurrent et deviennent rapidement des joueurs compulsifs et maladifs. La solution rationnelle est la commercialisation par réseaux! Le marketing de réseaux est une solution financière moderne et facilement réalisable à qui s’en donne la peine. Grande sera votre joie, et vous éprouverez beaucoup de satisfaction, j’en suis convaincu, si vous en y jetez les bases. Les célibataires comme les familles monoparentales ou reconstituées, toujours en nombre croissant, sont très souvent attirés par cette forme d’entreprise, principalement pour arrondir les fins de mois, et surtout parce qu’elles permettent de recevoir des revenus supplémentaires. Ce qui est sécurisant. D’autres s’y intéressent pour acquérir plus de temps libre avec la famille et pour profiter plus de la vie et de leur liberté.

 

 

  1. faites en sorte que votre future entreprise soit écologique. La Terre est vie, et elle réagit aux affronts qui lui sont faits par des cataclysmes naturels tels que les ouragans, les tornades, les inondations, les éruptions volcaniques, ainsi que les tremblements de terre. Elle se remet en équilibre de cette façon, par le magma souterrain: Pensez aux événements récents en Asie du Sud-Est. Nous sommes à la merci des éléments. Par nos gestes quotidiens, nous participons tous, non sans moyens d’action positifs, à l’équilibre de l’écologie mondiale. C’est un fait que l’appât du gain semble le plus répandu sur la planète. Réussir et devenir de plus en plus riche est le modus operandi d’une poignée d’individus issus de pays riches, qui profitent du système de la libre entreprise. Une bonne majorité de capitalistes ne tiennent pas compte de l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Ils s’en moquent royalement. Ils disent: <<Attention! Nous travaillons dur pour atteindre le succès,>> rétorquent-ils, si vous leur en faites la remarque. Oui, mais leurs enfants subiront les conséquences d’une détériorisation de l’environnement. Quel en sera le prix? Ce sera l’augmentation des maladies, des virus, et la mort à brève échéance pour bien des gens. Les gens irresponsables en ce domaine doivent être sévèrement punis par les gouvernements. En effet, c’est aux politiciens que revient la tâche de réprimander ces actions, par des lois et des compensations financières plus élevées. Qui sait? La prison servira, peut-être, comme cela a quelques fois été le cas, à assurer l’harmonie des écosystèmes! Les compagnies polluantes devraient être responsables et réparer leurs dégâts. Évidemment, quelques multinationales manifestent un certain intérêt écologique. ceux qui envisagent de fonder une entreprise, fonctionnant par réseaux, doivent constamment avoir à l’esprit que l’utilisation constante de l’automobile pollue l’environnement. Il faut penser <<vert>>. Maintenant tout peut se faire par l’intermédiaire du réseau Internet. L’implication de chacun, la persévérance dans l’action et l’honnêteté sont les trois clés du succès de toute entreprise personnelle ou d’équipe. Vouloir, c’est pouvoir! Pour réussir, il faut se motiver. Au lieu de s’en laver les mains, évoluons. Trouvons chacun, à la maison, au travail des moyens de ne pas polluer. Agissons écologiquement, je ne le dirai jamais assez: L’écologie commence à la maison!

Lorsqu’on réfléchit à la continuité de la vie, on se demande si l’espèce humaine n’est pas rendue dans un cul-de-sac, du fait de la détériorisation de l’environnement. L’humanité serait-elle rendue à la limite de ce qui est permis? Je ne le crois pas. Il y a encore de l’espoir! Mais, pour combien d’années encore? Selon Hubert Reeves, astrophysicien, << il y a urgence d’agir, car beaucoup de méfaits sont d’ores et déjà irréparables.>>

 

Cet article pertinent que vous lisez ne contient pas de fallacieuses balivernes. C’est un guide essentiel, car que vous le lisiez en pleine période de récession économique ou en un moment de forte croissance, il vous suggère des façons d’agir susceptibles de piquer votre curiosité intellectuelle et votre intérêt pour les affaires, tout en respectant des valeurs essentielles à la survie de l’humanité. C’est pourquoi nous nous devons d’acheter, de manière à sauvegarder l’environnement. Par exemple, que vous vous procuriez vos produits d’entretien domestique ou industriel sur les tablettes d’un magasin traditionnel ou par l’intermédiaire du réseau Internet, chez une entreprise de commercialisation par réseaux, les produits <<tensio-actifs>> biodégradables devraient avoir votre préférence, pour notre écologie.

 

Idéalement, pour favoriser l’économie, les gouvernements devraient être stables et devraient adopter des politiques favorables à l’environnement et justes pour tous. De cette façon, les investisseurs locaux et étrangers seraient rassurés et pourraient espérer tirer profit de leurs investissements, tout en étant obligés de respecter le milieu de vie des gens. Toute création d’entreprise crée des emplois et profite aussi aux citoyens concernés. Ceci ferait en sorte qu’une majorité de la population travailleuse participerait à améliorer l’économie.

Aujourd’hui, selon les statistiques, les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Et que font les gouvernements? Ils adoptent des politiques qui diminuent le nombre de personnes de la classe moyenne (revenus entre 50 000 $ et 100 000 $ par année). En conséquence, la qualité de vie de la classe moyenne est diminuée et sa liberté, quant à elle, s’en trouve restreinte. Il faut que les gouvernements prévoient que les riches, petit à petit, prendront leurs responsabilités écologiques et seront respectueux de l’être humain, partout où ils décident d’investir. Pour certaines personnes, peut-être pour des millions de gens à travers le monde, le marketing de réseaux ‘’network marketing’’ est la solution. Mais attention! Il ne faut pas se leurrer. Si vous avez de l’argent, vous pouvez faire de l’argent, c’est bien connu. Cependant, pour réussir, il faut agir. Autrement dit, vous avez toujours une possibilité de vous en sortir, même en ayant un faible revenu. Le statu quo n’a aucun avenir. C’est la stagnation. La coopération et l’affiliation et la collaboration altruiste sont des forces qui engendrent la prospérité. D’ailleurs, ce type de marketing est basé sur ce principe, d’où sa popularité internationale grandissante. En effet, il favorise toutes les classes de la société moderne dans plus de 70 pays et territoires. Au fond, vous réussirez dans la mesure où vous aiderez les gens à réussir autour de vous. Construisez une équipe de gagnants. Faites de l’argent, en faisant faire de l’argent à ceux qui font partie de votre réseau. Parce que de plus en plus de gens appliquent ce principe honnête, nous pouvons espérer que le nombre de personnes appartenant à la classe moyenne augmentera.

Après trente années de débats juridiques, les gouvernements, qui prônent la liberté individuelle, ont légalisé le marketing par réseaux. Et avec raison! Bien sûr, selon Richard Wright, professeur en finances et en commerce international de l’université McGill de Montréal, il soutient que le marketing de réseaux prend de plus en plus de place. Selon lui, <<les individus et les entreprises dans le monde verront l’utilité de ce type de marketing, s’ils veulent non seulement réussir en affaires, mais simplement survivre. C’est le concept des années futures.>>

 

Les propos qui précèdent me rappellent une réalité qui n’a pas changé: les riches s’enrichissent aux dépens des pauvres. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, sauf l’extraordinaire marketing de réseaux. En effet, dans ce genre de commerce, chaque entrepreneur est récompensé par ses efforts. Attention! Ce type de commerce n’est pas pyramidal, car chacun peut obtenir des revenus supérieurs à ceux des personnes en amont de lui. C’est ce qui rend la chose légitime et formidable. L’expérience de l’auteur l’aura convaincu de la véracité du proverbe: <<L’Homme récolte ce qu’il a semé>>. C’est vrai autant pour la santé que pour les affaires. En effet, selon ses premières actions, tout nouveau commerçant provoquera une pollution des milieux sains ou maintiendra l’équilibre des écosystèmes. De la même manière, il s’endettera graduellement et fera faillite ou encore accumulera des succès commerciaux. Dans la vie, on peut devenir malade à cause de l’hérédité. On peut le devenir aussi, en adoptant de mauvaises habitudes de vie. Il en est de même en affaires. On peut avoir des dispositions naturelles pour réussir, mais on peut, à l’opposé, n’avoir aucune de ces qualités, et échouer par conséquant. Toutefois, lorsque quelqu’un est doué pour les affaires, il peut échouer en prenant de mauvaises habitudes administratives. Bien sûr, les bonnes habitudes doivent se prendre très tôt dans la vie, si on désire vivre en santé et percer comme Pierre Péladeau. Toutefois, soyez assurés, que, peu importe votre âge, il n’est jamais trop tard pour commencer à bien agir.

Gilles Morand Consultant chez Morinda International

Idéalement, lorsqu’un pays est prospère, il est sécurisant pour quelqu’un de fonder une entreprise. Toutefois, lorsqu’un pays connaît des perturbations politiques, et surtout militaires, cela fait perdre confiance aux investisseurs. Malgré cela, ceux qui décident de fonder une entreprise commerciale par réseaux sont assurés, en principe,de franchir les obstacles qui se présentent, plus facilement. En effet, le principe même d’un tel commerce fait que tout fondateur d’entreprise de ce genre n’agit pas seul. Il est soutenu par tous ceux et celles qui font partie de son réseau et qui ont aussi à coeur la réussite de leur entreprise. L’union fait la force.

 

Prévoir est aujourd’hui un besoin vital pour l’humanité. Sans cette précision, nous n’aurions guère de chance de nous prémunir contre les aléas de l’avenir, cela va de soi. Gouverner c’est prévoir. Or, les gouvernements et les grandes industries ne peuvent plus se passer, à l’heure actuelle, des services des futurologues. À savoir les conséquences qui prédisent l’action de l’Homme sur son environnement. Les gouvernements doivent prévoir aujourd’hui pour demain. Les grandes entreprises, également, doivent programmer leurs investissements des dizaines d’années à l’avance. C’est le cas de tout individu qui veut s’assurer de réussir. Il doit penser, non seulement à sa personne, son moi, mais à sa famille. Il doit penser à sa réussite financière. Il doit évoluer dans tous les domaines pour être prêt à tout changement éventuel. Il doit se préparer en s’assurant de participer, le moment voulu, à la compétition inévitable, dans le monde des affaires. Pour y parvenir, la solution abordable et équitable, est la commercialisation par réseaux. Pourquoi ne pas y adhérer?

Voir les commentaires

Fin de l’involution et du règne des forces sombres… Place à l’Homme Nouveau

 

La fin des temps, par Bernard de Montréal

Lorsqu’il aura compris parfaitement que la mort ne fait pas partie de la conscience humaine intégrale, l’homme entrera dans un temps où la vie n’a plus de fin… Bernard de Montréal en 1988

La prochaine époque remplacera l’involution, et la fin de cette dernière annoncera une nouvelle garantie de vie sur Terre, issue d’une transformation profonde du mode d’existence que nous connaissons aujourd’hui.

bernard-de-montreal

La fin de la civilisation moderne se fera sentir graduellement, à mesure que grandira l’escalade des conflits, insollubles dans les conditions actuelles de l’entendement humain.

Viendra le temps où les gouvernements n’auront plus de solutions devant les problèmes grandissants de l’humanité ; ce temps commence déjà à se faire sentir, mais beaucoup de souffrances alourdiront encore la vie avant la fin de cette période.

De même que dans la vie personnelle l’homme vit des situations qui semblent insolubles, de même sur le plan international l’humanité vivra des conflits dont l’opposition d’intérêts rendra la résolution difficile ; cela est dû à l’ignorance des peuples et à l’absence d’intelligence créative de la part des gouvernements.

Cette période sombre sera suivie d’une nouvelle forme de civilisation au coeur de laquelle l’homme découvrira des forces créatives différentes.

Dans la vie personnelle, un changement de cap nécessite une crise profonde pour que se manifestent de nouvelles énergies. Il en sera ainsi à la fin du cycle présent. L’humanité connaîtra une crise tellement grave que l’homme saura, sans le moindre doute, qu’il est sur le point de vivre quelque chose de neuf dont il ignore la puissance créative et transformationnelle.

La crise mondiale et planétaire prendra son origine dans ces forces psychiques de l’humanité, qui doivent être profondément transformées pour que naisse une civilisation totalement modifiée dans ses principes de vie et d’évolution.

L’humanité verra sa conscience renversée.

La crise mondiale permettra à l’homme de s’élever sur une plus haute échelle d’évolution, selon des principes nouveaux engendrés par la crise, qui mettra en jugement toutes les formes d’idéologies qui divisent les peuples. De cette crise profonde naîtra une nouvelle vision de la vie planétaire, et les peuples s’uniront contre la mort de l’esprit.

L’homme est totalement inconscient des forces de vie sur Terre, car il n’a aucune compréhension du fonctionnement évolutif d’une planète expérimentale en voie de développement psychique. La crise mondiale, déjà amorcée dans son mouvement, servira de fondation à la reconnaissance des forces dans l’univers qui alimentent l’évolution de l’homme, et son esprit s’élèvera au-delà de ses conceptions limitatives actuelles.

La fin du cycle servira de point de départ pour une nouvelle réconciliation avec la vie, à laquelle les peuples adhéreront à tout prix, car la crise aura terni dangereusement la conscience de l’humanité en lui faisant vivre les horreurs de sa propre initiation planétaire.

Le mental humain doit s’éveiller et s’élever au-delà des idéologies sectaires, et les grandes connaissances de l’humanité doivent être données aux masses afin qu’elles bénéficient de ce qui est grand et noble dans l’esprit et qu’elles aient l’explication finale de la nature de la vie et de l’évolution.

La connaissance ne pourra plus être refusée aux pauvres de la Terre, puisqu’elle est à l’esprit ce que la nourriture est au corps matériel. Le corps émotif de l’humanité souffrira intensément. Cette souffrance existe déjà chez l’homme, mais elle n’a pas encore atteint son paroxysme.

Une grande loi de l’évolution des systèmes veut que tout changement dans la nature des choses soit accompagné ou précédé d’une grande souffrance, c’est-à-dire une grande énergie qui transforme.

Les conditions de cette transformation ont été établies depuis la fondation des sphères et font partie de la force interne de la conscience collective en évolution.

La crise mondiale impliquera toutes les nations et affectera tous les hommes.

C’est l’universalité de la crise et son insolubilité apparente qui éveilleront la conscience, en faisant réfléchir l’homme de la rue et l’homme de l’état avec plus de rigueur et de concret.

La crise mondiale mettra un terme aux illusions politiques des nations, selon lesquelles l’homme peut faire face à toutes les éventualités. Les conséquences de ces illusions ont déjà été révélées dans certaines oeuvres hermétiques, mais l’homme ne les a pas encore vécues et ne peut encore en comprendre la portée réelle.

La fin du cycle engendrera des forces qui détermineront l’orientation future de l’humanité. Ceux qui font partie de la nouvelle conscience humaine perçoivent déjà les bienfaits de la crise mondiale à long terme, mais peu en connaissent les conséquences sur le plan vital.

L’homme est trop inconscient pour voir ce qui ne se voit pas à partir des yeux de l’ego ; doté d’une conscience éveillée, il pourra facilement sentir que l’avenir de l’humanité ouvrira toutes grandes les portes de l’impossible.

À partir de la vision de l’impossible, la conscience future pénétrera dans les secrets de la vie, qui lui permettront de comprendre ce qui est réservé aux initiés de la nouvelle alliance, entre l’homme et le double.

Celle-ci lui donnera accès à la destinée des nations, alors que lui-même pourra voir concrètement son rôle créatif dans la vie future des nations en évolution rapide.

Il faudra encore un peu de temps pour que l’humanité saisisse la réalité nouvelle de la prochaine époque. Des événements clés, dont l’ordre dépasse la logique purement matérielle de l’homme, renverseront les conceptions du mental inférieur, afin que l’homme puisse entrer dans une nouvelle phase d’évolution devant transformer profondément la conscience de l’humanité, à tous les niveaux de la conscience planétaire.

Les masses humaines connaîtront des choses qu’aujourd’hui l’homme de la rue se refuse à contempler, car il a été trop conditionné par l’involution. Les conceptions présentes de la vie doivent être fracassées pour qu’une vie nouvelle prenne racine.

L’homme devra réaliser que le cosmos est une vaste entreprise évolutive, à des niveaux d’expérience dépassant l’imagination involutive.

Les nations de la Terre ne pourront être asservies au passé lorsque viendront frapper à la porte de leur conscience les forces nouvelles.

Les prochaines générations connaîtront des événements que l’homme pressent, mais qu’il ne pourra affronter qu’avec une intelligence fondée sur une volonté réellement créative.

Les nations se complaisent à vivre les jeux astralisés de la conscience planétaire, mais le prix de ces jeux sera élevé ; les forces de vie astrales atteindront en effet un niveau de puissance qui fera pâlir les actions démoniaques des pires démagogues que l’humanité aura connus. Le choc sera tel que l’homme devra reconnaître enfin que la vie future de l’humanité ne pourra pas être fondée sur les principes de l’ancienne civilisation.

La fin du cycle coïncidera avec la présence de forces occultes dont le pouvoir sera mondial.

La terminaison du rôle purement politique des gouvernements fera ressortir de la conscience planétaire une énergie créative nouvelle, suffisamment puissante pour détourner, pendant une très longue période à venir, les courants d’énergies inférieures qui paralysèrent la conscience de l’homme depuis le début de l’involution.

Le caractère mondial de la crise renversera les valeurs humaines à un tel point que les hommes reconnaîtront que la vie a plusieurs dimensions, et qu’un aspect de ces dimensions est actif sur Terre pour permettre à l’être de poursuivre son évolution dans un cadre de vie de plus en plus équilibré.

L’humanité devait auparavant se suffire à elle-même, tandis qu’à l’avenir elle sera aidée des sphères éveillées, et cette aide sera reconnue mondialement.

L’époque de l’involution sera remplacée par une grande vision fondée sur le rassemblement des forces psychiques de la planète.

La crise ne sera pas refusée par les hommes de lumière, car ils savent déjà qu’elle doit être vécue afin que le choc élève l’humain ; mais son sens hermétique sera rendu public pour que ceux qui ont suffisamment de lumière puissent bénéficier de ce qui fait partie du savoir universel, et que l’homme éveillé puisse subir ces grands événements sans en souffrir sur le plan psychologique. Comme la fin du cycle sera démystifiée, l’homme conscient pourra y reconnaître les éléments de base dont furent construites les grandes prophéties de l’humanité.

Un de ces éléments de base prophétisé par les grands voyants de l’histoire sera le contact imminent entre les hommes de la Terre et d’autres êtres vivants venant des profondeurs de la galaxie.

Ce contact avec l’homme ne pourra plus être camouflé psychologiquement, car l’évolution nécessitera un tel contact, qui provoquera un affrontement entre différents niveaux de la réalité. Tant que ce contact ne sera pas établi officiellement, les hommes demeureront des êtres englobés par la petitesse de leur vision, et continueront à vivre selon les lois involutives d’une civilisation qui a perdu le sens du réel.

Que l’homme ignore la réalité, c’est une chose explicable par son ignorance millénaire, mais qu’il demeure dans cette ignorance est impossible, car la vie exerce tous les pouvoirs sur la conscience de l’humanité, tant que l’homme n’aura pas atteint un niveau de conscience lui permettant de la contrôler dans son évolution.

Les hommes ont débattu longtemps la réalité du phénomène ovni, alors que ceux qui expérimentèrent ce phénomène virent leur propre vie et leurs attitudes changer face à l’expérience qui en dit long sur l’univers en général.

La fin du cycle éclairera ce contact entre l’homme et d’autres espèces, et le choc de vie qui en résultera forcera l’homme à s’éveiller à une autre dimension du réel, pour contempler un avenir avantageux à tous les points de vue de sa conscience planétaire et universelle.

La fin d’une époque représente pour l’humanité une grande transformation dans son mode de penser, et celle-ci à lieu lorsque les forces en évolution ont atteint la limite possible de leur perfectionnement. Une nouvelle dynamique est alors créée et établie par les forces vivantes et invisibles de la vie, à travers un nouveau réseau de consciences. Une telle transformation requiert que les formes présentes au sein de la civilisation soient profondément touchées au cours du nouvel âge, période qui suit la fin d’un cycle.

L’évolution future de la Terre répondra à une baisse profonde du niveau d’énergie spirituelle sur le globe, entraînant ainsi un besoin des plans d’injecter dans la conscience de l’humanité une nouvelle force mentale pour obliger l’humanité à réévaluer ses conceptions à partir d’une prise de conscience reliée à des événements d’ordre cosmique qui s’abattront sur le globe et feront réagir l’homme devant le constat de son inconscience.

L’humanité passera d’un niveau d’évolution à un autre et entreprendra son passage de l’involution à l’évolution, qui l’amènera à la réalisation de sa seconde fondation, celle qui représentera le nouvel âge de l’homme.

L’éclatement de la conscience humaine et son ascension vers d’autres plans de perception s’accentueront à mesure que l’homme découvrira que l’intellect, ou le mental inférieur, le limite dans le développement de sa vie intégrale. Son inconscience va de pair avec l’activité du mental subjectif. La fin du cycle involutif changera cette condition dans la vie de l’homme, mais seulement auprès d’un nombre restreint d’êtres au début de l’évolution ou de la période de croissance réelle du moi.

La fin des temps, dans son aspect le plus voilé et cosmique, permettra à l’homme nouveau de dépasser les limites actuelles du mental et lui ouvrira de nouveaux horizons, vers lesquels l’humanité se dirigera pour goûter de la vie sur Terre en tant qu’expérience reliée à la vie de l’éther, quand la conscience sera parfaitement éveillée à ses possibilités multidimensionnelles.

La victoire sur la mort sera le premier exploit de l’homme nouveau, reconnu objectivement dans le monde.

Autant le passé aura envoûté l’homme et mystifié son mental naïf, autant l’avenir de la race-racine fera éclater chez lui des parcelles de la réalité qui feront de lui un être de lumière.

La fin du cycle mettra un terme définitif à l’inhabileté de l’homme de voir au-delà de ses sens matériels.

Il deviendra voyant extraordinaire, avancé sur ses frères spirituels de l’involution qui voyaient pour les autres mais ne voyaient pas pour eux-mêmes, car ils ne possédaient pas la clé au mental supérieur, qui délie les mémoires et fait du mental nouveau une assise de la lumière.

L’homme nouveau entrera dans une période de croissance psychique qui évoluera en fonction des besoins de l’évolution de la race-racine et des forces nouvelles descendues sur Terre pour l’acheminement de nouvelles vagues de vie ; celles-ci viendront vers le globe pour bénéficier d’une ouverture à l’éther du mental, c’est-à-dire au mental-lumière de l’homme cosmique.

Avec son appartenance psychologique et psychique à la mémoire de l’humanité, l’âme coupe l’homme de sa réalité fondamentale et de son droit de connaître l’au-delà immatériel.

Que l’homme involutif soit né des ténèbres et plongé dans la matière pour l’évolution de l’âme, c’est une chose, mais qu’il soit une parcelle cosmique non réalisée, c’en est une autre. Les tables de la vie se retourneront un jour en sa faveur, et il reconnaîtra son appartenance à un monde dont la définition ne peut être spiritualisée, de crainte de retarder l’évolution du mental supérieur.

La galaxie est plus qu’un monde d’étoiles brillantes au firmament. Elle représente la demeure d’êtres dont la nature s’entrecroise avec celle de l’homme, dans des domaines de la vie que ce dernier ne peut contempler aujourd’hui à cause de son lien avec le passé de l’âme, cette mémoire qui fut pour lui, depuis toujours, la cause de son ignorance face à la définition du réel.

L’homme ne peut réaliser qu’il est différent en nature de ce qu’il est en perception. Il a tellement traité avec ses sens qu’il ne perçoit plus le sens de sa réalité au-delà de sa sensibilité physique. La fin du cycle est inévitable, car l’homme doit croître au-delà de ses limites et finalement reconnaître son appartenance à l’infinité.

Cette conscience intégrale fera de lui un être dont la sommation des facultés psychiques élèvera la conscience de la Terre pour rendre compte qu’il est plus grand que l’homme ancien. Imprégnés de cette conscience, les siècles cesseront de battre au rythme des années et un autre temps apparaîtra sur Terre, alors que d’autres êtres venant d’ailleurs participeront créativement à l’actualisation d’une nouvelle civilisation.

Les paramètres psychologiques ou historiques de l’humanité involutive ne conviennent pas à la mesure d’un nouveau cycle, car celui-ci invite la conscience à déborder de ses limites pour découvrir dans l’infini de ses possibilités. Ces dernières s’épanouiront à mesure que l’humanité terminera son cycle involutif, faussé par le mental inférieur de l’homme divisé contre lui-même et en quête d’une solution dont il ne pourra découvrir la réponse qu’à travers la fusion de son énergie avec les plans supérieurs de vie, qui sont à l’origine de sa conscience mentale.

Alors que l’involution fut truffée d’illusions appartenant à l’expérience de l’âme, l’évolution sera la clarté même, une grande ouverture sur l’infinité du savoir universel.

La fin du cycle instruira l’homme de la décadence de son mental et de la nécessité de vivre un revirement absolu face aux formes et aux valeurs qu’il a créées au cours de l’involution pour affirmer sa conquête sur la matière. Mais la vie aussi doit être conquise, et la conquête fera partie de la nouvelle étendue de la conscience humaine au-delà des sphères purement matérielles de la connaissance rationnelle.

L’intransigeance de l’intellect sera remplacée par l’élévation de plus en plus forte de la pensée humaine.

Les générations à venir ne chercheront plus à limiter l’accès de l’homme à sa propre définition universelle à travers les structures angoissantes d’un mental qui veut se fixer dans une permanence qui ne cesse de lui échapper à cause de l’absence de lumière en lui.

L’homme nouveau évitera l’assaut psychique qui déferlera sur l’humanité à la fin du cycle, car il aura compris sa relation intime avec le double dont il utilisera la lumière pour se dissocier de la puissance des réflections subjectives qui assailliront son ego lorsque la vie de la Terre sera remise en question. Il comprendra que la nouvelle vague de vie qui s’installe sur le globe fait partie de la descente des forces cosmiques sur une planète qui n’a connu que l’isolation temporelle et spatiale depuis l’origine de la conscience égoïque.

Les intrusions furtives de forces venues d’ailleurs pour l’étude de l’homme et l’aide nécessaire à l’évolution de sa société ne furent que de maigres ressources sur lesquelles l’humanité put compter.

Totalement ignorant des lois cosmiques, l’homme fit de ces rencontres des expériences d’ordre spirituel qui retardèrent une fois de plus l’évolution de sa conscience mentale. L’ordre universel demande que toute conscience en voie d’évolution en arrive à rejeter, absolument et à long terme, le besoin d’être dominé par des forces étrangères à sa conscience. Processus applicable seulement lorsque la conscience supramentale sera implantée sur le globe et qu’elle aura commencé à libérer l’homme de sa conscience involutive.

L’évolution de la sixième race-racine préparera cette condition future de l’humanité.

Elle informera objectivement l’homme des lois universelles et construira son autosuffisance psychologique et psychique, nécessaire pour qu’il puisse passer d’un temps à un autre, d’une dimension étroite de la conscience à une ouverture totale vers la conscience cosmique.

La fin du cycle deviendra évidente lorsque la nouvelle conscience se sera manifestée sur le globe.

Les événements mondiaux prendront une tangente de plus en plus inquiétante pour l’homme lorsque la Terre passera à un autre âge où la conscience et les forces psychiques entreront en contact.

Les forces psychiques font partie de ces mondes parallèles qui s’ouvriront à l’homme objectivement, afin qu’il puisse comprendre l’ordre universel et les sous-plans de ce même ordre, qui confinent sa conscience actuelle à un processus de réflection subjective plutôt qu’à un acte de création mentale.

L’homme nouveau établira un lien avec des plans de vie qui ne risqueront plus de faire de lui un être secondaire.

Ayant dépassé les valeurs sociales de sa civilisation, il entraînera avec lui les êtres supérieurement évolués afin de créer une nouvelle configuration psychique qui deviendra le siège du pouvoir occulte sur la conscience de la Terre. Pour que la fin du cycle coïncide avec l’expression des besoins réels de l’humanité, l’homme devra constater la réalité occulte de son moi et comprendre que le lien universel, tel qu’il la connaîtra au tout début de sa fusion, ne représente qu’une infime partie de sa réalité future et universelle.

Les hommes de demain connaîtront des niveaux d’expérience tellement étrangers à la conscience des masses qu’il seront obligés de vivre en un lieu en marge de l’humanité involutive.

L’élévation du taux vibratoire de la conscience se fera par voie interposée, c’est-à dire que les hommes déjà prêts à entrer en contact avec les mondes parallèles seront amenés par télépathie à rencontrer ceux qui auront en main les clés d’accès à ces mondes.

La Terre n’appartient pas à l’homme tel qu’il le croit.

Elle fait partie d’un patrimoine maintenu en évolution de conscience par des forces dont l’intelligence dépasse le petit homme, cet être qui croit que la logique seule peut lui faire comprendre les mystères de la vie. Les temps viennent où ce petit homme prendra conscience que l’invisible de la vie est maître de ses sens et qu’il s’étend à des niveaux d’organisation qui demandent plus que la logique d’un mental inférieur pour se révéler à lui dans toute leur splendeur et toutes leurs formes.

Le développement d’une conscience supérieure ne pourra venir qu’à travers l’expérience de chocs suffisamment grands pour élever sa conscience malgré elle, car l’homme moderne est orgueilleux de son intelligence.

Il fut trop longtemps coupé de la source universelle pour bénéficier encore d’une intelligence fondée sur la réalité de ses principes, intégrés à un axe de vie qui traverse son psychisme et se fond avec lui à tous les niveaux de son être réel.

La fin du cycle coïncidera avec l’impression ultime d’un autre temps de la conscience, qui fera partie de la descente sur Terre d’une nouvelle énergie créative étrangère à son expérience antérieure.

L’homme deviendra de plus en plus perceptif du réel, la logique de ses sens servira à la compréhension des phénomènes inférieurs de la vie, et une autre forme de perception et d’entendement le rapprochera de l’infinité, ces zones d’énergie appartenant à des sphères d’expériences situées au-delà des sens matériels.

Lorsqu’il aura compris parfaitement que la mort ne fait pas partie de la conscience humaine intégrale, l’homme entrera dans un temps où la vie n’a plus de fin ; sa conscience s’éthérisera et son rapport avec l’invisible deviendra objectif.

La conscience de l’humanité doit grandir en science. Elle doit s’intégrer à la vie cosmique pour que l’homme prenne sa juste place dans l’univers. Le cosmos est une vaste conscience et l’homme en fait partie. Mais ses sens doivent être libérés de leur lourdeur, car la matière n’est qu’un aspect de la conscience humaine.

Au-delà s’étend un monde dont les fondations reposent sur le rapport étroit entre l’esprit et la conscience en évolution. Tant que cette dernière n’aura pas conquis sa propre intelligence, elle devra vivre de la matière et souffrir de l’esprit, car l’esprit ne pourra être intégré que lorsque l’homme aura compris la réalité qui s’étend au-delà de sa reflection égoïque.

Cette réalité s’unira à lui, elle l’instruira des autres dimensions et lui rendra l’invisible réel. L’homme découvrira que l’évolution représente son retour à la source ; au cours de son cheminement à travers l’invisible de la vie, il rencontrera des intelligences n’appartenant pas à l’évolution de la Terre mais à celle de l’homme et de sa conscience. L’évolution de la Terre sera assurée et l’homme fera de sa planète un nouveau paradis.

L’évolution de la conscience est reliée à l’ouverture des centres psychiques.

L’homme nouveau passera d’un état mental à un autre avant de bénéficier de sa relation avec l’invisible. La fin du cycle favorisera cette ouverture des centres et l’homme verra que la vie et sa réalité s’étendent au-delà de ce que la raison peut entrevoir.

La fin du cycle et l’avènement d’une science nouvelle sont deux aspects profondément troublants de la nouvelle évolution. L’homme fera face à des possibilités qu’il aurait crues, il y a seulement quelques générations, le produit d’une imagination fertile. Ces choses se produiront en un clin d’oeil, et le choc qu’elles feront alors sera grand.

La conscience puisera dans cette nouvelle expérience une énergie qui le libérera du connu pour le projeter dans un avenir irréconciliable avec le passé.

L’évolution de la race humaine est indissociable des forces de l’invisible, qui serviront l’homme nouveau dans la mesure où il aura le pouvoir de les recevoir et de les soumettre à sa volonté créative.

La fin du cycle ne peut être perçue par l’humanité en général, car les centres psychiques de l’homme ne sont pas suffisamment ouverts à l’énergie en évolution. Les êtres évolués et sensibles à leur intelligence intérieure verront se définir la courbe des événements qui mèneront la civilisation actuelle à son rendez-vous final. Ils auront accès à des perceptions de plus en plus objectives de l’avenir de la race, et sauront se protéger en conséquence.

La fin du cycle de vie planétaire conduit toujours la race à supporter un lourd fardeau sur ses épaules affaiblies par la souffrance et l’angoisse d’un avenir incertain. Par contre l’homme nouveau, de plus en plus conscient de l’interpénétration du réel et du planétaire, élèvera sa vision des événements et verra que l’avenir est grand et prometteur.

La grande capacité de vivre sa conscience de façon permanente sera le meilleur secours de l’homme et la source de sa plus solide force. Le développement de cette permanence se raffermira à mesure qu’il percevra la nature des événements de la fin du cycle, en fonction de sa sensibilité intérieure. Il sentira descendre en lui une plus grande lumière et une compréhension plus vaste des événements majeurs qui changeront le cours de la civilisation.

Ces êtres, qui se retireront de plus en plus de la vie humaine involutive, se réuniront à la fin du cycle dans un espace créé par les forces cosmiques pour leur protection et leur indemnité ; car alors de grands vents secoueront la Terre, dernier signe témoignant de l’apparition de l’âge d’or.

Bernard de Montréal – Extrait de « La Génèse du Réel » – Editions de la Science Intégrale. (épuisé) Ouvrage introuvable car non reédité depuis 1988. Il existe toutefois un livre audio/pdf non officiel.

Télécharger le pdf → de_montreal_bernard_-_la_genese_du_reel

Bernard de Montréal – La genèse du Réel présentation

 

Texte vu sur  http://www.urantia-gaia.info

Vous pouvez partager ce texte à condition d’en respecter l’intégralité et de citer la source et le site: http://www.elishean.fr/

Copyright les Hathor © Elishean/2009-2016/ Elishean mag

Voir les commentaires

Voir les commentaires

Voir les commentaires

LE POUVOIR DE LA MAIN AUJOURD’HUI

LE POUVOIR DE LA MAIN AUJOURD’HUI

Le pouvoir de la main a toujours existé : de l’homme des cavernes, à nous aujourd’hui. Il est dit que la main est le prolongement naturel de notre cerveau. Reconnaissons son pouvoir !

 

Expérimentons-le avec notre partenaire en dévoilant notre tendre et sensuel message d’Amour.

 

LE TOUCHER

Il y a des gens qui ont peur du toucher : les gens stressés, nerveux, hypertendus, surexcités, dépressifs et abusés... Si c’est le cas de votre conjoint, ne vous en faites pas. Tout ce dont il a besoin c’est de votre sensuel Amour pur. Il finira par céder au doux message magnétique. Soyons donc assez intelligents, lorsque l’on expérimente le partage de notre énergie, pour ne pas gêner l’autre.

 

Soyons sensuels, tendres, non-violents, non-précipités et l’autre comprendra notre désir de communiquer énergétiquement et acquiescera à notre demande de transfer inter-personnel de cette pure énergie qu’est l’Amour. Une telle atmosphère réconforte, calme et mène à une certaine sérénité. Alors, s’installe un laisser-aller, une certaine réceptivité.

 

C’est ça le Secret de notre transmission énergétique : L’AMOUR.DU COEUR

De douces et tendres paroles peuvent être échangées. Vous savez comme moi que l’Amour est plus FORT que TOUT. L’Amour peut faire bouger des montagnes et est plus solide que le roc. Vivre c’est aimé et aimer c’est vivre.

 

D’OÙ NOUS VIENT L’ÉNERGIE

Disons que les concepts d’énergie les plus répandus sur notre planète actuellement sont au nombre de trois (il y en a des tas, la liste serait longue) : DIEU (d’après les chrétiens), LE SOLEIL (selon les brahmanes), le YIN et le YANG (concept chinois résultant du Tao, source des dix-mille choses).

 

DE DIEU (YAVEH) Source de tout. Unité d’où partent  les 10 000 choses.

«Cherchez d’abord le Royaume de DIEU qui est en vous, le reste vous sera donné par surcroît».               -Le Christ

 

Le Maître des maîtres a dit : «Si ton oeil est pur, ton corps sera rempli de lumière.» - J.-C.

 

«Il sera fait selon votre Foi.» - Le Saint des saints

 

On nous enseignait à la petite école que DIEU est le Père des mondes visibles et invisibles. Lorsque son Fils Jésus arriva à un niveau d’évolution supérieur par rapport à la masse*, les gens ont eu peur (réaction purement animale, donc inférieure) de Ses pouvoirs Célestes et Énergétiques de très haut niveau de conscience. Dans le merveilleux livre de Zig Ziglar intitulé

«Rendez-vous au sommet» (éd. un Monde Différent)* il est écrit : «Nous croyons que Jésus-Christ nous parlait à vous et à moi quant Il a dit : «Ce que j’ai fait, vous pouvez aussi le faire et davantage.»* Nous croyons aussi que l’homme a été créé à l’image de Dieu et qu’il est conçu pour la réussite, construit pour le succès et muni des semences de la grandeur. Et croyant cela, vous ne méprisez ni n’adorez aucun homme.»

(Lire Les Premiers Enseignements du Christ, Daniel Meurois, /éditions Persea, 2007).

 

Donc, en conclusion l’homme est fait pour évoluer au rythme de sa Foi et de ses expériences avec la lumière spirituelle, de la redécouverte constante de son corps et de celui des autres, le tout dans le respect de toute vie et de son attitude, l’amour du cœur, dans tout ce qu'il entreprend.

RELISEZ ENCORE UNE FOIS.

*(Le secret, éditions un Monde Différent, 2007, a dépassé tous les records de vente au Québec et  a dépassé même Harry Potter, voir le journal de Montréal, page 7, du 26 octobre 2007, pour plus de détails)

 

LES TROIS FORCES VENANT DU SOLEIL* (LES INCAS LE VÉNÉRAIENT)

Selon les brahmanes, l’homme tire sa vitalité du cosmos. Principalement du Soleil, comme l’ont pratiqué les anciens incas.

Les trois forces venant du soleil sont :

1. Fo-Hat, l’Énergie    2. Prana, la Vie    3. Kundalini, le Feu

Ces trois forces ou énergies sont différentes et en même temps en relation directe entre elles. Leurs définitions simples (simples parce que si on s’y attardait, on pourrait emplir un dictionnaire de ces définitions), donne une bonne idée du rôle qu’elles jouent chez l’homme.

*(Lire le livre : <<Messages du Grand Soleil Central>> de Chez Ariane éditions).

Les voici donc :

 

1.FO-HAT, L’ÉNERGIE

«Fo-hat est l’énergie minérale, physique et chimique avec ses courants électriques, mécaniques, magnétiques, gravitationnel, à l’exclusion du phénomène vital.»

 

 

Donc, Fo-Hat c’est l’électricité humaine, le magnétisme humain. L’énergie que l’on transmet soit par notre regard, notre corps, ou soit par notre (nos) main (s) grâce au toucher réparateur qui allège bien des maux entre individus.

Exemple : Une personne perd une de ses mains ou un de ses membres accidentellement, cela a beau faire dix, vingt et trente ans que le membre est perdu, elle le ressent quand même comme s’il était toujours là. C’est vraiment incroyable! C’est le corps électro-magnétique dit éthérique, relié à Fo-Hat, l'énergie.

 

 

 

2.PRANA, LA VIE (air vivifiant, air nutritif, la manne tombée du ciel)

«Lui, Dieu lui insuffla la Vie et le Verbe fut Chair.» Évangile de Jean

«Élohim lui envoya le souffle dans les narines et Adam devint une âme vivante.» -Moïse

 

Si vous me permettez de l’exprimer ainsi, Prana est tout ce qui est vivant tout ce qui a une énergie vitale biologiquement. Par exemple : lorsqu’un enfant naît en criant c’est que la vie (Prana) est en lui. Vous avez sans doute remarqué que le médecin accoucheur doit taper le bébé afin d’activer ses voies respiratoires. L’enfant pleure, c’est le signe de la Vie. Le Prana circule. L’énergie vitale est en mouvement. Elle est maintenant en circulation. Pour nous, Prana sert à la recharge de l’énergie. L’air entre par le nez (c’est préférable énergétiquement,

parce que les anciens enseignaient déjà «tel narine, tel poumon» et «tel nez, telle colonne») et réchauffe la colonne vertébrale de sa vitalité. L’air nourrit le corps et le mental / esprit.

«Cum spiro spero.»

«Pourvu que je respire, j’espère.»

«Pendant que je respire, j’espère.»

«Dans la mesure où je respire, j’espère.»

-Adage de la Renaissance

 

Le prana est le souffle vital. Il est l'énergie vitale de l'être humain, il est aussi la rivière s'écoulant de l'Éden, quand il se retire, la mort s'ensuit. Le prana est littéralement la manne tombant du Ciel. Cette énergie rayonnante garde le corps plein d'entrain, de santé, et de vigueur.

 

«Souffle exhalé et inhalé, vue ouïe,

«Infinitude et Finitude,

«Souffle transverse et superne, Parole, conscience

«Se mettent en marche avec le corps.»

-Les Védas, Livre sacré des Aryens, traduction de Louis Renou

 

Vous avez sans doute compris l’importance de la respiration dans les citations ci-hautes. C’est avec la respiration contrôlée que vous transmettrez le plus harmonieusement votre énergie lumière, fluide universel, votre énergie vitale.

Bon succès énergétique à tous ceux qui comprendront cette définition du Prana.

 

3.KUNDALINI, LE FEU (qui construit ou détruit son maître)

Le feu, de la manière que l’on s’en sert, détruit ou construit son maître ! Kundalini est la chaleur sexuelle, la chaleur sexuelle qui enflamme l’être vivant. Elle a sa source dans la région sacrée (le sacrum, plus précisément dans les gonades) et circule le long des chakras jusqu’à celui de la couronne.

 

La mauvaise utilisation (sans amour) de la puissante Kundalini comme de votre Mer-Ka-Ba,  peut rendre dingue….

Voir les commentaires

Herbes des empereurs

SAGESSE ANCIENNE POUR LES TEMPS MODERNES

Les herbes font partie du régime alimentaire et du bien-être des grandes cultures du monde depuis le début des temps. Les connaissances herboristiques sont basées sur quatre grandes traditions : européenne (y compris l’Égypte), chinoise, ayurvédique (de l’Inde) et amérindienne.

 

Herbes des empereurs

Les chinois furent les premiers de l’histoire écrite à rédiger les usages généraux des plantes, en l’an 2 700 avant Jésus-Christ, l’empereur Shen Nung élabora le PEN TSAO CHING (ouvrage classique sur les herbes) comprenant 237 formules herboristiques.

 

La tradition herboristique de l’Inde est basée sur les VEDAS, quatre livres classiques sur la sagesse. Les anciens Indiens élaborèrent l’AYURVEDA à partir de deux mots sanskrits AYUR (vie) et VEDA (connaissance). Leurs formules étaient composées d’herbes tels le gingembre et le séné.

 

Les égyptiens fondèrent des écoles herboristiques officielles à compter de l’an

2 000 avant J.-C. Le Codez d’Ebert de 65 pieds, datant de 1 550 ans avant

J.-C. comprenait 826 formules herboristiques élaborées à partir de 500 plantes.

 

Propagation du savoir herboristique

Les connaissances herboristiques ont été transmises dans l’ancien monde et l’Europe par le biais des échanges commerciaux et des conquêtes. Grâce à l’invention de l’imprimerie dans les années 1400, les livres herboristiques ont permis la diffusion du savoir accumulé après des siècles d’expérience.

 

Les amérindiens ont fait connaître aux colonisateurs blancs de nombreuses herbes précieuses telle l’échinacée. Depuis la période coloniale jusqu’à l’expansion vers l’Ouest, les Nord-Américains continuent de profiter des bienfaits des herbes qui poussent sur leurs terres. Le «Petit Robert» dit qu’une huile essentielle est : le parfum d’une essence. Essence de lavande, de citron, de violette : extrait concentré de certaines substances, donne les huiles essentielles utilisées en thérapie.

 

Une odeur est : L’émanation volatile caractéristique de certains corps et susceptible de provoquer chez l’homme ou un animal des sensations dues à l’excitation d’organes spécialisés. L’huile essentielle est le liquide extrait de certaines plantes, fleurs, résines, racines, fruits ou même d’une écorce.

L’homme préhistorique, le néandertalien, a probablement mastiqué ces derniers pour en extraire les propriétés médicinales. Plus tard, les plantes et les fleurs furent séchées pour en faire du thé. Avec de plus en plus de pollution encore de nouveaux virus feront surface . Protection accrue oblige : www.naturalinterferon.com (me contacter)

 

«Ce qui est authentique, c’est ce qui est éternellement beau et vrai.»

-Goethe

 

 

DEPUIS TOUJOURS

Depuis que l’Homme est sur la terre, il a pris l’habitude de soigner ses maux corporels en se servant des plantes (employées par voie externe, interne, avec leurs essences en les respirant et avec leurs huiles essentielles. Il les appliquait sur la peau par des mouvements de friction et de pétrissage ou dans le bain quotidien). Ce que l’Homme a appris sur lui, il l’a offert à autrui.

 

LES AMÉRINDIENS DE L’AMÉRIQUE DU NORD et aborigènes du monde entier.

Les amérindiens imposaient les mains au-dessus de l’endroit blessé ou malade et à l’aide d’un produit, naturel certainement, d’une formule magique, d’une prière aux esprits de leurs Pères, de la Nature et aux esprits des animaux, le tout accompagné de la danse circonstancielle, ou de la méditation pour activer leur Merkaba, ils réussissaient même à guérir leurs malades. On les reconnait sous le nom de chamanes.

 

 

LES PRÊTRES ÉGYPTIENS (dont THOT, qui incarnait la sagesse)

Les prêtres égyptiens, eux aussi connaissaient la médecine. Ils utilisaient le pouvoir des plantes et de leurs essences et l’énergie qui sort de la main. Nous n’avons qu’à regarder sur leurs hiéroglyphes afin d’y apercevoir la Fleur de Vie et que la main jouait un rôle d’une certaine importance. On la retrouve sur presque tous les hiéroglyphes.des sites sacres du monde. Déjà à cette époque, ils replaçaient les vertèbres.

Ils ont tout enseigné sur la connaissance dans les différentes pyramides…

Voir les commentaires

L’ÊTRE VIVANT RAYONNE LA LUMIÈRE

L’ÊTRE VIVANT RAYONNE LA LUMIÈRE

Un être vivant rayonne la vitalité comme un corps lumineux diffuse la lumière. Or la vie se manifeste à différents niveaux à partir du règne végétal jusqu’au plan spirituel. Selon le degré d’évolution, un être humain peut donc rayonner de l’énergie vitale à tous les niveaux : biologique, psychique et mental (spirituel). C’est le cas des guérisseurs authentiques qui traitent certaines maladies aux moyens de ce qu’on appelait autrefois le magnétisme animal et que nous nommons aujourd’hui l’énergie vitale.

 

Les guérisseurs authentiques dont les chamanes et leurs drogues sacrées employées lors de rituels, sont donc des personnes à forte vitalité. Ils peuvent exercer une influence physique ou psychique sur les malades, qui, à cause de leur faible vitalité, sont plus réceptifs et plus influençables. Certains guérisseurs vont même accentuer cette réceptivité en suscitant chez leurs patients foi et confiance.

 

Comme il n’y a pas deux personnes présentant un même degré de vitalité, il s’ensuit que chacune peut exercer une influence sur autrui ou la recevoir. Considérées ainsi, les relations humaines apparaissent sous-tendues par un réseau d’influences énergétiques s’exerçant au-delà des limites du corps physique. Parallèlement donc aux communications verbales et conscientes, chacun de nous reçoit constamment des messages télépathiques qu’enregistre son inconscient et qui influencent plus ou moins son comportement.

 

Les êtres vivants ne constituent donc pas des monades (être simple, fermé sur lui-même et se suffisant à lui-même) impénétrables. Dans le réseau universel et complexe du rayonnement énergétique, de l’homo luminus, chaque être humain forme un noeud d’énergie plus ou moins intense, plus ou moins cohérent selon la force et l’unification de sa personnalité qui en constitue le noyau. Les influences réciproques entre ces noeuds peuvent être positives ou négatives selon qu’elles renforcent ou désintègrent le noyau, c’est-à-dire la personnalité. L’ensemble de ce rayonnement énergétique constitue le monde des corps énergétiques, monde de lumière, relié au cosmos et sensible aux vibrations planétaires.

(Voir mon livre : Massage et polarité, chez de Mortagne. pour connaître les correspondances de votre signe zodiacal sur votre corps) Ou www.massemoi.jimdo.com pour en savoir plus…

Voir les commentaires

LA SPIRALE DE L`ADN

LA SPIRALE DE L`ADN

Le miracle de l’ADN

par Wallace Smith

 

Que se passerait-il si nous pouvions voyager à l’échelle microscopique et pénétrer dans l’environnement fantastique d’une minuscule cellule humaine – parmi les milliards d’autres qui le composent ? Quel monde grandiose et merveilleux nous y découvririons ! Dans cet environnement infi­nitésimal et parfaitement ordonné, nous verrions une machinerie moléculaire complexe faisant tourner activement les fonctions qui rendent la vie possible sur terre ! Imaginez le voyage au cœur d’une cellule – jusqu’à son noyau – nous y trouverions les « cerveaux » de ce petit monde invisible et insondable : une chaîne incroyablement fine et longue d’atomes qui forment une molécule dont l’existence est un miracle.

 

Cette molécule miracle est l’acide désoxyribonucléique – plus commu­nément appelée ADN – et elle représente une prouesse technologique d’in­génierie et de conception divines, qui est une pure merveille à observer ! Dieu décréta que toutes les créatures vivantes se reproduisent « selon leur espèce » (Genèse 1 :21-27). C’est pourquoi les enfants ressemblent à leurs parents et c’est par cette molécule invisible de l’ADN que Dieu donne la vie comme Il l’a ordonné. L’ADN est littéralement le modèle encodé de toute vie sur terre.

La découverte de l’ADN

En 1962, le biologiste James Watson et le physicien Francis Crick ont partagé un prix Nobel pour la découverte de la struc­ture de l’ADN, et leur trouvaille était tout simplement stupéfiante ! Loin d’être un regroupement d’atomes pêle-mêle, l’ADN pos­sède une structure élégante et très bien conçue.

La molécule d’ADN res­semble à une longue « échelle de corde » enroulée autour d’un axe imaginaire – appelée structure en double-hélice. Ces deux « mon­tants », constitués de sucres et de phosphates, sont reliés entre eux par des « barreaux » ou paires de bases. C’est la séquence (la suc­cession) de ces paires de bases qui donne à l’ADN sa remar­quable capacité de stockage et de transmission des innombrables informations qu’il contient : l’empreinte physique qui vous a fait tel que vous êtes !

Seulement quatre compo­sés biologiques – l’adénine (A), la cytosine (C), la guanine (G) et la thymine (T) – associés par paire, constituent les « barreaux » des molécules d’ADN. Ces der­nières, présentes dans presque toutes les cellules de notre corps, contiennent ces paires de bases selon un ordre spécial et unique qui encode toutes les instructions nécessaires permettant à nos cel­lules de produire le réseau com­plexe de molécules qui forme notre corps.

Le code de la vie

Les informations encodées dans les longs brins des molécules d’ADN permettent à notre corps de produire toutes les protéines nécessaires pour accomplir diverses fonctions, tout comme un ordinateur lit les instruc­tions enregistrées sur un disque dur. On pourrait comparer le code molécu­laire de l’ADN, formé d’une séquence de bases A, C, G, T, au code binaire utilisé en informatique, exclusive­ment composé d’une succession des chiffres 0 et 1.

Par exemple, la séquence 011100 00011000010111000001100001 cor­respond au mot français « papa » pour les ordinateurs qui utilisent le code binaire ASCII. De la même manière, la séquence CAGAAGCCA dans un brin d’ADN demande au corps de produire la chaîne d’acides aminés glutamine-lysine-proline. De la même manière que les combinaisons de 0 et 1 contiennent et transmettent les informations nécessaires au fonction­nement d’un ordinateur, ces chaînes composées de quatre bases chimiques simples – A, C, G, T – contiennent et transmettent l’empreinte génétique de chaque organisme vivant sur terre !

De plus, l’ADN est le système de stockage d’information par ex­cellence, digne des technologies de pointe. La science commence seu­lement à comprendre les immenses capacités de cette merveilleuse mo­lécule conçue par Dieu – lesquelles surpassent tout ce que l’humanité a pu inventer ! Plusieurs expériences récentes et fascinantes ont permis de démontrer le rôle important de cette invention grandiose du Dieu Tout-Puissant !

Dans le numéro de septembre 2012 de la revue Science, le géné­ticien moléculaire George Church et ses collègues ont rapporté qu’ils avaient réussi à encoder le livre écrit par Church, Regenesis, dans un brin d’ADN, puis de le décoder avec suc­cès pour retrouver le texte original, comme on pourrait le faire avec un disque dur d’ordinateur. Dans l’abs­tract de leur article, ils écrivent : « L’ADN est un des moyens d’infor­mation les plus stables et les plus denses que l’on connaisse. »

Une expérience similaire va encore plus loin. En janvier 2013, la prestigieuse revue Nature a rapporté qu’une équipe de scientifiques avait encodé sur un petit bout d’ADN les 154 sonnets de Shakespeare, l’origi­nal de l’article scientifique de Francis Crick et James Watson sur la structure de l’ADN, une photographie en cou­leurs de l’Institut européen de bioin­formatique en Angleterre et un extrait audio du célèbre discours de Martin Luther King « J’ai fait un rêve ». Ils ont ensuite envoyé cet ADN – dans une fiole sans emballage spécial – de­puis les États-Unis en Allemagne, où leurs collègues ont décodé les infor­mations avec succès dans leur format d’origine (texte, photo, audio).

Les scientifiques pensent que leur technique « pourrait, par la suite, être étendue pour créer une capacité de stockage largement supérieure à toutes les informations numériques stockées aujourd’hui dans le monde » (“DNA Data Storage : 100 Million Hours of HD Video in Every Cup”, Phys.org). Ce volume d’informations actuellement stocké serait d’envi­ron un zettaoctet – soit un million de millions de gigaoctets ! Ils affirment que l’équivalent d’une tasse à café d’ADN suffirait à stocker 100 mil­lions d’heures de vidéo haute défi­nition. Il faudrait plus de 10.000 ans pour visionner ces vidéos en continu – 24 heures par jour, 365 jours par an. Tout cela dans une simple tasse à café.

Oser nier l’existence d’un Concepteur ?

L’existence de cette remarquable molécule est un véritable obstacle à surmonter pour tous ceux qui refusent de croire qu’un Dieu Tout-Puissant a créé la vie dans un but merveilleux ! Les chercheurs explorent l’origine de la vie mais refusent de considérer l’existence d’un Concepteur divin. Ainsi, ils se retrouvent devant le fameux paradoxe de « l’œuf et de la poule » car les protéines nécessaires pour lire le code ADN sont elles-mêmes créées en utilisant le code ADN ! Les informations détaillées contenues dans l’ADN ne peuvent pas être lues sans les protéines complexes spécialement conçues pour les déco­der. Mais ces protéines complexes et spécialisées ne peuvent pas être créées sans les instructions détaillées contenues dans l’ADN !

De nombreux biochimistes s’obs­tinent à recréer en laboratoire une his­toire mythique et mystérieuse d’une « création sans Dieu », en cherchant à découvrir un scénario plausible dans lequel les molécules transpor­tant l’information s’assembleraient aléatoirement et commenceraient à se reproduire. Malgré tous leurs efforts, c’est un échec total. De même qu’un programme informatique complexe ne peut exister sans avoir été créé par un programmeur, la présence de cette remarquable molécule d’ADN sur laquelle repose toute créature vivante sur terre est la preuve indéniable que la vie requiert un concepteur et que cette invention vient obligatoirement d’un Concepteur suprême qui sur­passe toute intelligence !

Avec toutes les cellules qui lisent les programmes encodés dans notre ADN – équivalent à des centaines de milliards d’ordinateurs qui liraient au­tant de disques durs, chaque seconde de notre vie – notre corps est la preuve que nous devons croire en un Créa­teur ! Alors que la science découvre de plus en plus les merveilles du corps humain et de la vie sur terre, nous pou­vons joindre notre voix à celle du roi David en s’adressant à Dieu : « Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse » (Psaume 139 :14) !

 

Voir les commentaires

L’ère des Poissons tire à sa fin. L’ère du Verseau débute par une grande vague d’idées universelles! Nous passons de l’époque où l’humain  sacrifie à la matière et à l’Homme, à une nouvelle période axée sur son intérieur, qui valorise davantage l’âme humaine, sa santé, son intuition et son environnement. En effet, les gens prennent conscience, de plus en plus, de l’impact qu’ils ont sur l’environnement et sur leur corps, grâce à leurs pensées constructives, et certains de leurs gestes quotidiens.

 

     Les guerres, le déboisement planétaire sauvage et la pollution sont les plus grandes plaies de l’ère des Poissons. Le profit s’acquiert sans que l’Homme ne tienne compte de l’effet néfaste des moyens de production. Pourtant, il faut penser écologiquement. Il faut planter des arbres!

Supposons qu’à partir de maintenant, le genre humain se spiritualise davantage. Ce sera pour le plus grand bien de tous, car il sauvera, ainsi, la planète. Serez-vous au nombre de ceux qui y travaillent déjà?

 

N’est-il pas vrai que la vie est la plus belle des aventures sur Terre?

 

     Dans votre rapport quotidien avec votre moi intérieur, vous est-il déjà arrivé de vous demander :  Quel est le but de votre vie en ces temps  agités que notre planète et l’humanité expérimentent chaque jour?

 

     La vie, telle que nous la connaissons présentement, est sur le point de changer.  Après un long cycle de 200 000 ans (cycle de la Terre), la Terre  est  sur le point de connaître un changement, ce qui permettra à l’amour et à la compassion de se propager dans tous les coeurs. Le millier d’années de paix, amorcées par le mouvement Nouvel Âge, prend place en ce précieux jardin planétaire. www.glcoherence.org

 

     Faisons tous les jours les gestes appropriés pour atténuer l’impact négatif que nos actions peuvent avoir sur l’environnement, et sur nous!

 

     J’ai mis trente années de ma vie à rechercher une façon d’agir, qui m’entraînerait à la découverte d’un monde nouveau. Un jour, je me suis rendu compte que tout venait de l’intérieur de soi-même, dans notre coeur. Au début, je ressentais surtout mon aversion pour le monde pollueur et ma peine de voir l’humanité menacée de disparaître. Hans Jonas affirme qu’<<en nous éveillant à temps et pour nous sauver de la tyrannie de la dictature prétendant faire oeuvre de salut, qui serait toutefois préférable au désastre écologique, il ne faudrait pas souhaiter la survie physique au prix de la liberté. La liberté représente la condition de la capacité de responsabilité – et que cette dernière est une raison pour laquelle l’humanité doit continuer d’exister>>. La fonte des glaciers fera monter le niveau de la mer de quarante/quatre-vingt pieds…

 

    

     Aujourd’hui, je vibre à la lumière de tous les coeurs bienveillants et remplis d’amour qui oeuvrent pour nous tous. Malheureusement, les médias et les journaux n’ont pas de place pour ces sujets, qui traitent d’un amour infini envers l’humanité et les règnes du monde minéral, végétal et animal qui nous entourent. Voilà pourquoi ce petit film d`animation: Les Dix Commandements prend toute son importance. Les informations qu’il contient vous incitent à garder contact avec votre âme en ces temps décisifs de notre histoire et à agir face à l’écologie mondiale. L’écologie débute à la maison!.

 <<L’évolution, c’est partager avec intelligence le fruit de son savoir, 

pour le bien de sa communauté.>>        -Gilles Morand, C. Léry, Qc., 2016.

Voir les commentaires

Depuis toujours, l’homme cherche à percer le mystère de l’au-delà. Il espère que sa mort ne signifiera pas la fin. Et comme le savoir est le meilleur antidote contre la peur, surtout si cette peur concerne notre état d’existences après notre passage du monde physique dans l’autre monde, ce témoignage s’inscrit dans une démarche universelle afin de découvrir les réponses aux questions qui nous préoccupent. Dans son récit à Anthony Borgia, le Révérend ROBERT HUGH BENSON, mort en 1914, décrit son passage dans l’autre monde. Véritable initiative au monde spirituel, ce témoignage nous révèle comment la mort n’est en fait que le début d’une vie supérieure et éternelle.

Je suis alle aux portes du paradis en 1992.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>

BOOK A MASSAGE TODAY! 514 452 9605

BOOK Massage NOW

TODAY!!!

Clic Chat masseur pour prendre rendez-vous
R.I3.R.E Redoubler d intelligence+ retour a l espace

Prise de Contact avec le  S.M.I2.L.E.  Clic ici

CLIC achat numerique

Numerique Interactif

LIVRES AMAZON: www.amazon.com/author/gillesmoran

 

Massage Plus Vitalus 75% Ecoresponsable

www.tinyurl.com/vertvitalus

Une grande vague de changement nous oblige à changer nos méthodes traditionnelles de travail. La mission d´entraide partage et succès de l´Escouade permet à chacun de s´épanouir

L´Escouade propulse en ce moment plusieurs services en ligne pour ceux et celles qui peuvent s´adapter.

Nous permettons aux clients de faire des économies. Nous offrons les destinations de santé en ligne comme en cabinet tout au long de l´année.

https://www.escouadesante.ca/notre-mission.php

DEVENEZ MEMBRE DE CE BEAU PROJET, INSCRIVEZ-VOUS  avec mon code coupon : GILMOESC.

J´offre aux membres 25$ de rabais pour 75 minutes de massage. Merci d´encourager nos actions de santé.

Membres au Québec seulement
CLIC POUR TROUVER UN EMPLOI

 

 

http://www.manuscritdepot.com/a.gilles-morand.1.htm

CLIC LE LIEN CI-HAUT POUR LIRE GRATUIT

 

 

 

 

Canada-USA- South East Asia

 

 

 

 

 

 

 

shaklee clic to visit website:  https://pws.shaklee.com/massageplus/ca-en/

 

 

ACHETEZ VOTRE COPIE ICI

 

Soins Quantiques- Offerts A Distance

FORMATION EN LIGNE $97US QUANTUM TOUCH-LE POUVOIR DE GUERIR: www.tinyurl.com/apprends

BUY FROM ME MASSAGE NATURALS

 

 

Massage Naturals Always Use this link: www.tinyurl.com/suppliesmassage

De Luxe Spa STUFF AROUND THE WORLD

Choose your product Get the item number and Contact me! FOR GOOD REBATE www.h-e-a-t.com

Laissez-moi le numero de l Item et Drop Shipping a votre porte (mes prix rabais HEAT.com

 

 

 

 

 

 

De Luxe Spa STUFF AROUND THE WORLD

Choose your Item and Contact me ! www.h-e-a-t.com

MERCI A MA SOEUR JUMELLE GINETTE -FLORIDE USA

 

CLIC Ici pour louer ou acheter DVD THRIVE II 

Catégories

Articles récents

Massage Naturals

Always Use My Link To Buy

 

 

www.tinyurl.com/suppliesmassage

BUY ALWAYS MASSAGE STUFF HERE-CLIC 

Hébergé par Overblog