Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
GAÏA Info Plus…

GAÏA Info Plus…

Livres, films, articles sur la nature et la santé. Books, Movies and Articles on Nature and Health. Saving The PLanet One Household at a Time/Sauvons la Terre un Foyer à la Fois!

Publié le par Gilles Morand
Shaklee aucun CO2

Shaklee aucun CO2

Sauvons-nous de la sécheresse et/ou de la glaciation

 https://www.edilivre.com/sauvons-la-planete-27b9afaecc.html/

Quitter Gaïa ?

Co-créons le paradis sur terre

 https://www.edilivre.com/quitter-gaia-20e1309472.html/

Québec vert-Le Projet Liberté

 https://www.edilivre.com/quebec-vert-le-projet-liberte-gilles-morand-avec-collaboration-d.html/

Gratuit : Ensemble ! Sauvons la terre ! www.manuscritdepot.com/a.gilles-morand.1.htm

 

Une nouvelle opportunité s’ouvre devant nous. Qui veut en profiter ?

SAVIEZ-VOUS QUE...
La compagnie Shaklee  a créé le l’industrie des vitamines en 1956, une compagnie qui a une histoire inspirante? Le président, Roger Barnett,  nous disait qu'en 1996 le mot «Life Smoothee» ne produisait que 2 résultats sur l’Internet et qu’en 2019, ce même mot en produit plus de 23 000 000!

Et dire que c'est Shaklee qui a créé l'industrie des vitamines naturelles! WOW!

EN QUOI CONSISTE Shaklee?
Shaklee est une compagnie qui aide les gens à
- obtenir une meilleure santé grâce ausupplėments alimentaires,
- une meilleure apparence physique grâce aux produits «Life» et
- une liberté financière grâce à son opportunité d’affaires.

Joignez-vous à NOUS ! Soyez heureux d’en faire partie. Parlez des avantages des ces produits santė autour de vous, vous serez étonné des résultats que vous obtiendrez.

 --------------------

Le coût pour devenir distributeur est $169.00+49.95$=218.95$ 

Wangari Maathai is a Kenyan environmentalist and political activist. In the 1970s, Maathai founded the Green Belt Movement, an environmental NGO focused on environmental conservation and women's rights. In 2004, she became the first African woman to receive the Nobel Peace Prize for her contributions to sustainable development, democracy, and peace. The Green Belt Movement (http://greenbeltmovement.org) organizes rural women in Kenya to plant trees, an effort that combats deforestation while generating income for the community and promoting empowerment for women. Since Maathai founded the Movement, over 40 million trees have been planted and over 30,000 women have been trained in forestry, food processing, beekeeping, and other sustainable, income-generating activities.

Wangari Maathai also recommends:

 • Nature Conservancy (http://www.nature.org)

 • United Nations Environmental Programme (http://www.unep.org)

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

L’entreprise idéale

 

     Une entreprise commerciale de réseaux est l’entreprise idéale parce qu’elle permet de s’enrichir, petit à petit, sans trop se préoccuper de certaines tâches majeures qui sont la responsabilité du siège social. C’est simple comme bonjour, mais simple n’a jamais été synonyme de facile. Toutefois, à bien y penser, les choses faciles ont-elles vraiment de la valeur? Non! n’est-ce pas?

 

     D’abord, il faut s’entendre sur la définition du commerce idéal. Voici les onze critères que j’utiliserai pour définir clairement ce genre de commerce. Vous pourrez vous servir de cette liste pour évaluer votre profession ou l’entreprise dans laquelle vous travaillez actuellement. Vous pourrez l’utiliser comme  base de référence pour comparer deux genres de commerce.

----------------------------------------------------------------------

 

 

L’entreprise idéale dessert non seulement son quartier, sa ville, mais le monde entier. En d’autres termes, elle dispose d’un marché énorme.

2. Le produit de l’entreprise idéale jouit d’une demande constante,      car il répond à un besoin quotidien et nécessaire et se vend, peu importe le prix.

3. L”entreprise idéale exige une main d’oeuvre réduite au minimum.

4. L’entreprise idéale vend un produit qui répond à un besoin continu. Il ne s’agit donc pas d’un produit suscitant un engouement passager, pour lequel il existe des substituts ou duquel nous pouvons même nous passer.

5. L’entreprise idéale compte très peu de frais généraux: ses besoins en immeubles, en électricité, en publicité ou en frais juridiques sont limités.

6. L’entreprise idéale fabrique un produit difficile à imiter ou à reproduire. Le produit est original (comme une publication); il exige un savoir-faire bien particulier. Aussi, il est protégé en vertu des droits d’auteur, d’un brevet ou d’une garantie sans condition.

7. L’entreprise idéale ne paralyse pas votre capital dans des biens d’équipement exagérés.

8. L’entreprise idéale transige au comptant: ses fonds ne sont pas immobilisés en raison de longs délais de crédit.

9. L’entreprise idéale est à peu près exempte de toute forme de réglementation gouvernementale ou autre.

10. L’entreprise idéale peut facilement être implantée un peu partout.

11. L’entreprise idéale est celle dans laquelle on déploie toute son énergie intellectuelle (et souvent même émotive).* Voici deux faits que l’on rencontre souvent. D’abord, expliquer l’entreprise idéale à un être borné sans but dans la vie, sans rêve à réaliser, parce qu’il peut être répulsif à toute idée nouvelle.  Ensuite, intéresser quelqu’un à la possibilité d’atteindre ses objectifs dans la vie, (dettes de carte de crédit, paiement d’auto, paiement d’hypothèque, emploi) et de s’émerveiller des résultats surprenants et constructifs de certains bâtisseurs d’entreprises de votre réseau. Il y a de la place pour tous.

*(André Blanchard “Votre liberté financière”, grâce au marketing par réseaux, éditions Un monde différent, 1996, 135p.).

 

 

 

Comment s’enrichir rapidement! Tout en <<VERT>>!

 

     Selon monsieur Szajna, voici comment on peut gagner 75,000$ par an, en ne travaillant que trois à quatre heures par semaine. Plusieurs distributeurs de réseaux gagnent plus de 75,000$ par mois ou par semaine. Et ce n’est pas en travaillant trois à quatre heures par semaine qu’ils en sont arrivés là. Une personne qui vous promettrait un tel revenu, simplement en s’inscrivant dans ce commerce et en y jetant un coup d’oeil de temps en temps, n’est certainement pas digne de confiance. Le marketing de réseaux est un vrai commerce, et vous devez travailler pour le faire progresser. Plusieurs années d’efforts sérieux dans le développement de votre réseau vous donneront les résultats décrits plus haut. C’est impensable au début. Un distributeur, qui investit peu de temps dans son affaire, récolte peu également.

 

     On nous annonce que 50% à 65% des biens et services seront bientôt distribués par des compagnies de commercialisation par

 

 

réseaux en ce XXIe  siècle. Alors joignez-vous à une entreprise de réseaux, la mienne ou celle d’un autre, et restez-y fidèle. C’est le meilleur moyen d’augmenter vos revenus et de créer de l’emploi dans votre région, votre pays, parce que tous ceux et celles qui font partie de votre réseau sont des travailleurs autonomes. À ce titre, ils bénéficient de crédits d’impôts comme toute entreprise.  Vous pouvez même envisager la mondialisation de votre réseau écologique dans plus de 50 pays, d’ici 10 ans.

 

Pourquoi s’engager?

 

     Il faut penser et agir écologiquement. Il faut penser “vert”.

Puisqu’on ne peut plus se fier uniquement à nos gouvernements pour créer de l’emploi, nous devons savoir comment faire. À ce sujet, il existe une abondance de renseignements dans les bibliothèques. Ne faites pas que rêver à votre entreprise, fondez-la. On peut avoir une spiritualité  et la richesse du même coup. Rappellez-vous la parabole des talents et quels fils avaient le plus fait profiter ses talents. La richesse spirituelle est le Mer-ka-Ba et la commercialisation par réseaux écologiques est la manière de proliférer la consommation des produits les plus en harmonie avec la nature et la santé! L nouvelle tendance en affaires!  Ne laissez pas le hasard décider comme s’il s’agissait d’une loterie. Dans les jeux de hasard, on a une chance sur 55 millions de remporter le gros lot. C’est insensé. Pourquoi le gouvernement place-t-il les machines  à sous dans des quartiers défavorisés?  C’est parce que ce sont les pauvres des quartiers défavorisés qui sont les plus intéressés à jouer  à ces jeux.  C’est aussi, parce qu’ils espèrent améliorer leurs sorts, mais ils deviennent des joueurs pathologiques. Ils mordent donc facilement à l’hameçon du jeu. Les personnes âgées ne font pas exception à cet engouement pour ces machines à sous. En effet, pour se sortir de la misère, des machines à sous sont pour eux un moyen facile et efficace. Malheureusement, ils se leurrent et deviennent rapidement des joueurs compulsifs et maladifs. La solution rationnelle est la commercialisation par réseaux!  Le marketing de réseaux est une solution financière moderne et facilement réalisable à qui s’en donne la peine. Grande sera votre joie, et vous éprouverez beaucoup de satisfaction,  j’en suis convaincu, si vous en y jetez les bases. Les célibataires comme les familles monoparentales ou reconstituées, toujours en nombre croissant, sont très souvent attirés  par cette forme d’entreprise, principalement pour arrondir les fins de mois, et surtout parce qu’elles permettent de recevoir des revenus supplémentaires. Ce qui est sécurisant. D’autres s’y intéressent pour acquérir plus de temps libre avec la famille et pour profiter plus de la vie et de leur liberté.

 

 

     Cependant, faites en sorte que votre future entreprise soit écologique. La Terre est vie, et elle réagit aux affronts qui lui sont faits par des cataclysmes naturels tels que les ouragans, les tornades, les inondations, les éruptions volcaniques, ainsi que les tremblements de terre. Elle se remet en équilibre de cette façon, par le magma souterrain: Pensez aux événements récents en Asie du Sud-Est.     Nous sommes à la merci des éléments. Par nos gestes quotidiens, nous participons tous, non sans moyens d’action positifs, à l’équilibre de l’écologie mondiale. C’est un fait  que l’appât du gain semble le plus répandu sur la planète. Réussir et devenir de plus en plus riche est le modus operandi d’une poignée d’individus issus de pays riches, qui profitent du système de la libre entreprise. Une bonne majorité de capitalistes ne tiennent pas compte de l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Ils s’en moquent royalement. Ils

disent: <<Attention! Nous travaillons dur pour atteindre le succès,>> rétorquent-ils, si vous leur en faites la remarque. Oui, mais leurs

enfants subiront les conséquences d’une détériorisation de l’environnement. Quel en sera le prix? Ce sera l’augmentation des

maladies, des virus, dûs au réchauffement de la planète! Et le Protocole de Kyoto? Qu'en font les humains?  C'est la mort à brève échéance pour bien des gens.  Agissons avec l'énergie du coeur; l'amour et la compassion envers toute vie avec bienveillance! Arrêtons de polluer! Les gens irresponsables en ce domaine doivent être sévèrement punis par les gouvernements. En effet, c’est aux politiciens que revient la tâche de réprimander ces actions, par des lois et des compensations financières plus élevées. Qui sait? La prison servira, peut-être, comme cela a quelques fois été le cas, à assurer l’harmonie des écosystèmes! Réactivez votre Mer-Ka-Ba pour dépolluer la Terre!Les compagnies polluantes devraient être responsables et réparer leurs dégâts. Évidemment, quelques multinationales manifestent un certain intérêt écologique. Cependant, ceux qui envisagent de fonder une entreprise, fonctionnant par réseaux, doivent constamment avoir à l’esprit que l’utilisation constante de l’automobile pollue l’environnement. Il faut penser <<vert>>.  Maintenant tout peut se faire par l’intermédiaire du réseau Internet. L’implication de chacun, la persévérance dans l’action et l’honnêteté sont les trois clés du succès de toute entreprise personnelle ou d’équipe. Vouloir, c’est pouvoir! Pour réussir, il faut se motiver. Au lieu de s’en laver les mains, évoluons. Trouvons chacun, à la maison, au travail des moyens de ne pas polluer. Agissons écologiquement, je ne le dirai jamais assez: L’écologie commence à la maison!

 

     Lorsqu’on réfléchit à la continuité de la vie, on se demande si l’espèce humaine n’est pas rendue dans un cul-de-sac, du fait de la détériorisation de l’environnement. L’humanité serait-elle rendue à la limite de ce qui est permis? Je ne le crois pas. Il y a encore de  l’espoir!  Mais, pour combien d’années encore? Selon Hubert Reeves, astrophysicien, << il y a urgence d’agir, car beaucoup de méfaits sont d’ores et déjà irréparables.>>

 

     Cet extrait que vous lisez ne contient pas de fallacieuses balivernes. C’est un guide essentiel, car que vous le lisiez en pleine période de

récession économique ou en un moment de forte croissance, il vous suggère des façons d’agir susceptibles de piquer votre curiosité

intellectuelle et votre intérêt pour les affaires, tout en respectant des valeurs essentielles à la survie de l’humanité. C’est pourquoi nous

nous devons d’acheter, de manière à sauvegarder l’environnement. Par exemple, que vous vous procuriez vos produits d’entretien

domestique ou industriel sur les tablettes d’un magasin traditionnel ou par l’intermédiaire du réseau Internet, chez une entreprise de

commercialisation par réseaux, les produits <<tensio-actifs>> biodégradables devraient avoir votre préférence, pour notre écologie.

 

     Idéalement, pour favoriser l’économie, les gouvernements devraient être stables et devraient adopter des politiques favorables à l’environnement et justes pour tous. De cette façon, les investisseurs locaux et étrangers seraient rassurés et pourraient espérer tirer profit de leurs investissements, tout en étant obligés de respecter le milieu de vie des gens. Toute création d’entreprise crée des emplois et profite aussi aux citoyens concernés. Ceci ferait en sorte qu’une majorité de la population travailleuse participerait à améliorer l’économie.

    

Aujourd’hui, selon les statistiques, les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Et que font les gouvernements? Ils adoptent des politiques qui diminuent le nombre

de personnes de la classe moyenne (revenus entre 50 000 $ et

100 000 $ par année). En conséquence, la qualité de vie de la classe moyenne est diminuée et sa liberté, quant à elle, s’en trouve restreinte. Il faut que les gouvernements prévoient que les riches, petit à petit, prendront leurs responsabilités écologiques et seront respectueux de l’être humain, partout où ils décident d’investir. Pour certaines personnes, peut-être pour des millions de gens à travers le monde, le marketing de réseaux ‘’network marketing’’ est la solution. Mais attention! Il ne faut pas se leurrer. Si vous avez de l’argent, vous pouvez faire de l’argent, c’est bien connu. Cependant, pour réussir, il faut agir. Autrement dit, vous avez toujours une possibilité de vous en sortir, même en ayant un faible revenu. Activez votre Mer-ka-ba! Votre véhicule de lumière! Et <<Tout va s'arranger>>! Le statu quo n’a aucun avenir. C’est la stagnation. La coopération et l’affiliation et la collaboration altruiste sont des forces qui engendrent la prospérité. D’ailleurs, ce type de marketing est basé sur ce principe, d’où sa popularité internationale grandissante. En effet, il favorise toutes les classes de la société moderne dans plus de 70 pays et territoires. Au fond, vous réussirez dans la mesure où vous aiderez les gens à réussir autour de vous. Construisez une équipe de gagnants. Faites de l’argent, en faisant faire de l’argent à ceux qui font partie de votre réseau. Parce que de plus en plus de gens appliquent ce principe honnête, nous pouvons espérer que le nombre de personnes appartenant à la classe moyenne augmentera.

 

          Après trente années de débats juridiques, les gouvernements, qui prônent la liberté individuelle, ont légalisé le marketing par réseaux. Et avec raison! Bien sûr, selon Richard Wright, professeur en finances et en commerce international de l’université McGill de Montréal, il soutient que le marketing de réseaux prend de plus en plus de place. Selon lui, <<les individus et les entreprises dans le monde verront l’utilité de ce type de marketing, s’ils veulent non seulement réussir en affaires, mais simplement survivre. C’est le concept des années futures.>>

     Les propos qui précèdent me rappellent une réalité qui n’a pas changé: les riches s’enrichissent aux dépens des pauvres. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, sauf l’extraordinaire marketing de

réseaux. En effet, dans ce genre de commerce, chaque entrepreneur est récompensé par ses efforts. Attention! Ce type de commerce n’est pas pyramidal, car chacun peut obtenir des revenus supérieurs à ceux des personnes en amont de lui. C’est ce qui rend la chose légitime et formidable.  L’expérience de l’auteur l’aura convaincu de la véracité du proverbe: <<L’Homme récolte ce qu’il a semé>>. C’est vrai autant pour la santé que pour les affaires. En effet, selon ses premières actions, tout nouveau commerçant provoquera une pollution des milieux sains ou maintiendra l’équilibre des écosystèmes. De la même manière, il s’endettera graduellement et fera faillite ou encore accumulera des succès commerciaux. Dans la vie, on peut devenir malade à cause de l’hérédité. On peut le devenir aussi, en adoptant de mauvaises habitudes de vie. Il en est de même en affaires. On peut avoir des dispositions naturelles pour réussir, mais on peut, à l’opposé, n’avoir aucune de ces qualités, et échouer par conséquant. Toutefois, lorsque quelqu’un est doué pour les affaires, il peut échouer en prenant de mauvaises habitudes administratives. Bien sûr, les bonnes habitudes doivent se prendre très tôt dans la vie, si on désire vivre en santé et percer comme Pierre Péladeau. Toutefois, soyez assurés, que, peu importe votre âge, il n’est jamais trop tard pour commencer à bien agir.

 

     Idéalement, lorsqu’un pays est prospère, il est sécurisant pour quelqu’un de fonder une entreprise. Toutefois, lorsqu’un pays connaît des perturbations politiques, et surtout militaires, cela fait perdre confiance aux investisseurs. Malgré cela, ceux qui décident de fonder une entreprise commerciale par réseaux sont assurés, en principe,de franchir les obstacles qui se présentent, plus facilement. En effet,  le principe même d’un tel commerce fait que tout fondateur d’entreprise de ce genre n’agit pas seul. Il est soutenu par tous ceux et celles qui font partie de son réseau et qui ont aussi à coeur la réussite de leur entreprise. L’union fait la force.

 

Prévoir est aujourd’hui un besoin vital pour l’humanité. Sans cette précision, nous n’aurions guère de chance de nous prémunir contreles aléas de l’avenir, cela va de soi. Gouverner c’est prévoir. Or, les gouvernements et les grandes industries ne peuvent plus se passer, à l’heure actuelle, des services des futurologues. À savoir les conséquences qui prédisent l’action de l’Homme sur  son environnement. Les gouvernements doivent prévoir aujourd’hui pour demain. Les grandes entreprises, également, doivent programmer leurs investissements des dizaines d’années à l’avance. C’est le cas de tout individu qui veut s’assurer de réussir. Il doit penser, non seulement à sa personne, son moi, mais à sa famille. Il doit penser à sa réussite financière. Il doit évoluer dans tous les domaines pour être prêt à tout changement éventuel. Il doit se préparer en s’assurant de participer, le moment voulu, à la compétition inévitable, dans le monde des affaires. Pour y parvenir, la solution abordable et équitable, est la commercialisation par réseaux.  Pourquoi ne pas y adhérer?

 

Lire le livre complet: http://www.manuscritdepot.com/a.gilles-morand.1.htm

 

 

Shaklee n emet aucun CO2 dans l atmosphere Impact Net Zero sur le Climat

Shaklee n emet aucun CO2 dans l atmosphere Impact Net Zero sur le Climat

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

Rendez-vous tous les jeudis matin 11H am sur Skype nom Skype: infopourmoi

 

LE PLAN B, POUR UN PACTE ÉCOLOGIQUE MONDIAL, Lester R. Brown, préface de Nicolas Hulot

 

Lester R. Brown dirige l’Earth Policy Institute après le World Watch Institute. C’est l’un desécologistes les plus respectés, notamment des économistes. Ses propositions ne sont certes pas nouvelles : une éco-économie qui voudrait écologiser l’économie marchande par la vérité des prix écologiques (c’est-à-dire par des écotaxes) ainsi que par des normes ou des écolabels, sans exclure pour autant des politiques étatiques (éducation, contrôle des naissances, santé).

 

Bien qu’on nous détaille le processus "d’effondrement" de notre civilisation par la

surexploitation de nos ressources (génératrice de conflits, de migrations, de pauvreté, de

terrorisme), le "plan Brown" pour sauver la planète semble d’une facilité déconcertante,

témoignant d’un optimisme technologique sans réserves et persuadé même que cette

mobilisation générale pour un monde plus durable sera générateur d’une nouvelle période de

croissance, très loin de menacer notre économie ou notre confort. Vraiment pas de quoi

s’inquiéter, juste un coup de collier à donner pour redresser la barre !

 

Il ne faut donc rien attendre de vraiment révolutionnaire dans ce livre qui date de 2006, même

si on y parle de "révolution environnementale" mais uniquement dans le sens d’une nouvelle

"révolution industrielle" boostée par de nouvelles énergies et de nouveaux marchés. Pour

autant, on aurait bien tort de mépriser ce qui constitue une sorte de "programme minimum" desurvie, même s’il ne vise qu’à rendre un peu plus durable notre mode de développement, car il reste à peu près le seul programme actuel des écologistes qui soit considéré comme crédible (repris notamment par Nicolas Hulot). Il présente l’avantage de sembler pouvoir être mis en place assez rapidement, puisqu’il ne change rien au système, et d’attirer au moins l’attention sur les grands chantiers du moment même si on peut trouver avec quelques raisons que c’est bien insuffisant, trop irréaliste et complètement déconnecté des transformations de l’économie à l’ère de l’information...

 

Lester Brown est un agronome, comme René Dumont, c’est donc une écologie agricole qui

s’attache surtout aux défis qu’il nous faut relever pour nourrir la population mondiale et les

moyens dont nous disposons pour cela. On peut considérer que c’est cela l’écologie, la gestion

des ressources rares, mais on peut considérer aussi que c’est un point de vue bien trop

unilatéral et économiciste, négligeant beaucoup trop la dimension politique. D’un autre côté, il y a des écologistes qui défendent une mystique de la nature complètement hors de propos et

déconnectée des enjeux réels, diabolisant un peu trop la technique et le marché en même

temps qu’ils idéalisent le pouvoir de la politique ou de la transformation personnelle. On voit

que l’éventail est large.

 

Entre les deux, pas facile de trouver la bonne mesure pour construire, dans le sillage d’André

Gorz, une écologie politique émancipatrice qui ne soit pas une pure utopie mais épouse la

richesse des possibles et tire parti des opportunités du moment et des nouvelles technologies

pour sortir du productivisme salarial. (...) C’est l’écologie-politique de l’avenir qu’il nous faut

construire, pas celle des mondes industriel ou agricole qui font un retour remarqué mais

temporaire sans doute et qui n’arrêtera pas leur déclin (de 80% à moins de 10% des emplois

pour l’agriculture, et l’industrie suit !).

 

On pourrait considérer que les démarches sont complémentaires. C’est le point de vue que je

défendais dans ma tentative d’évaluation des alternatives écologistes où je mettais l’éco

économie au plus immédiat de ce qu’on peut faire. Cela n’empêche pas de véritables

divergences, notamment sur l’importance que doit prendre l’immatériel puisque, pour Lester

Brown, l’économie de l’environnement est une nouvelle "économie matérielle" prenant le relais de l’industrie : activités de recyclage, de gestion environnementale, production d’éoliennes en série, etc. Dès lors, si les produits et les énergies changent, rien ne change dans la production ou l’organisation du travail. L’accent est mis sur la consommation, ce qui semble certes complètement logique sauf qu’à changer le travail lui-même on change la vie bien plus sûrement, et les modes de consommation, en sortant de la logique productiviste du capitalisme salarial au profit du travail autonome et de la réappropriation de sa propre activité, en libérant les énergies et en développant l’autonomie plutôt qu’en renforçant les contrôles. (...)

 

En dépit de ces divergences profondes sur les analyses ou le mode d’action, et même si ce n’estqu’un minimum ou de simples voeux pieux, nous nous accordons malgré tout sur la plupart desobjectifs que nous allons passer en revue avant d’en faire la critique.

 

Au premier chapitre, nous avons conclu que le modèle économique occidental - l’économie dujetable, fondée sur les carburants fossiles et centrée sur l’automobile - n’était pas viable pournotre monde. Au contraire, la nouvelle économie sera basée sur un recyclage extensif, sur lesénergies renouvelables et sur un système de transport diversifié s’appuyant plus sur le rail, lesbus, les bicyclettes et moins sur la voiture.

 

Eradiquer la pauvreté et stabiliser la population

 

Vaste programme... La grande idée c’est que la réduction de la population permet de réduire lapauvreté, ce qui permet de réduire la population, etc.

Pour enclencher cette boucle de rétroaction positive (ce cercle vertueux), l’éducation, des

femmes surtout, semblerait suffisante et on peut démultiplier rapidement l’éducation en

formant des éducateurs.

La distribution d’un repas aux enfants qui viennent à l’école serait le moyen d’assurer cette

scolarisation des plus pauvres tout en participant à la réduction de la pauvreté. C’est sûrement àencourager mais pour éradiquer la pauvreté cela devrait s’avérer malgré tout un peu court.

On ne peut négliger ici la dimension politique dont Amartya Sen a montré le caractère décisif.

L’auteur souligne avec raison l’importance du planning familial et de l’accès aux moyens de

contraception. C’est aussi le préalable à la lutte contre le SIDA mais il faudrait pour cela

fabriquer d’abord 10 milliards de préservatifs par an !

 

Pour la santé, la grande idée cette fois, c’est les toilettes sèches qui préservent l’eau des

contaminations fécales. Pour le reste il faut compter sur la vaccination, la prévention

(l’information) et la réduction du tabagisme qui est déjà bien entamée (la France étant

considérée comme un des pays où l’on fumait le plus mais en net régression désormais).

 

Là-dessus, en réduisant la dette des pays pauvres et les subventions des pays riches à leur

agriculture, on espère recréer les conditions d’une concurrence plus loyale. C’est assurément

une condition nécessaire mais c’est loin d’être la seule et l’annulation de la dette elle-même, on

le sait, n’est pas sans effets pervers, sans compter que ses bienfaits dépendent des

gouvernements en place...

 

Combien cela coûte de s’acheter un monde sans pauvreté ? Pas cher du tout, 68 milliards de

dollars (à ce prix là, c’est donné) dont 16 pour l’éducation et 33 pour la couverture maladie.

 

Remettre la planète en état

 

Pour les forêts, la solution c’est le papier recyclé, la fin des Kleenex (sortez vos mouchoirs) et la

réduction du bois de chauffage (pas en France encore).

 

Pour les sols, c’est le "non-labour" qui permettrait de les reconstituer. Pour l’eau ou la pêche, la

solution ne peut être que politique (réserves marines). Le succès repose sur l’existence

d’institutions capables de mettre en oeuvre une procédure de répartition entre des utilisations

qui entrent en compétition, d’une façon optimisant le retour vers la société dans son ensemble, plutôt que vers un petit nombre de parties prenantes au dépend des autres.

 

Cette fois, c’est un peu plus cher de remettre la planète en état, mais rien d’excessif, 93 milliards.

 

 

Nourrir correctement 7 milliards d’individus

 

Là, on est dans la partie de Lester Brown, celle d’une agriculture durable. Il faudrait d’abord des

polycultures optimisées en fonction des sols. Ensuite, le goutte à goutte serait la réponse au

manque d’eau. Enfin, il faudra changer de régime, la consommation de viande étant très

coûteuse en ressources. Il ne faudrait pas pour autant devenir végétariens mais privilégier

simplement le poulet sur le boeuf, de même que pour les poissons (d’élevage), il faudra

abandonner les poissons carnivores comme le saumon au profit de la carpe ou du poisson-

chat. Plus généralement, il s’agit de "se déplacer vers le bas de la chaîne alimentaire", évolution

déjà en cours dans les pays riches pour de simples raisons de santé.

 

Stabiliser le climat

 

Sur le climat, je serais plus réservé car l’éolien qui est présenté comme LA solution à la

production d’énergie ne me semble pas tellement d’avenir même si c’est ce qui est le plus

rentable pour l’instant et qui se développe exponentiellement. Les progrès accélérés du solaire

devraient généraliser plutôt le photovoltaïque sans doute d’ici quelques années. De toutes

façons on peut penser qu’on aura besoin de combiner effectivement toutes sortes d’énergies

(solaire, éolien, géothermie, agrocarburants).

 

Bien sûr le premier gisement est celui des économies d’énergie et de l’efficacité énergétique

(mais il faut se méfier de l’effet rebond où la baisse de consommation obtenue entraîne une

hausse de l’usage et finalement une hausse des consommations !).

 

Pour les voitures, la solution viendrait des moteurs hybrides et de la réduction de leur poids. Je

ne m’appesantis pas sur le sujet mais on peut trouver son traitement un peu faible. Ce n’est pas

que la question n’y soit pas considérée comme fondamentale puisque la fabrication massive

d’éoliennes est la pièce maîtresse de l’industrie écologique exigeant une mobilisation

comparable à une économie de guerre devant produire des avions par milliers !

 

Concevoir des cités pérennes

 

Voilà, on a presque tout réglé. Reste la vie en ville et les bidonvilles qui font désordre. Les villes

sont faites pour les piétons ou les bicyclettes et non pour les voitures, d’où l’importance des

transports urbains et des voies piétonnières, mais l’urbanisation ne se poursuivra peut-être pas

et pourrait même s’inverser grâce à internet en particulier, qui fait ici une toute petite

apparition... La grande idée cependant, ce n’est pas de mettre les villes à la campagne, c’est de

faire de l’agriculture en ville (jardins communautaires), ce qui est une bonne idée sans aucun

doute mais qui ne peut assurer une partie notable de l’approvisionnement dans les zones

urbaines surpeuplées.

 

Il faudrait aussi remplacer les égouts par le compostage et le recyclage des déchets. On avouera que là aussi, on peut trouver que c’est un peu décevant quand même, surtout à cause de l’absence de toute dimension politique.

 

La construction de la nouvelle économie (critique)

 

Tout cela est fort bien, tous nos problèmes résolus pour 161 milliards, une paille par rapport aux mille milliards de dépenses militaires. On s’affolait pour rien, au fond. Il suffit d’en convaincre notre gouvernement mondial et notre Terre pacifiée.

 

La "nouvelle économie" dont il est question ici, n’est pas très différente de l’ancienne. Ce n’est

pas du tout la "nouvelle économie" de la bulle internet mais juste une relativement légère

correction à un système capitaliste qui serait inévitable, sinon naturel ou bon en soi, mais en

tout cas sans alternative pensable. La "révolution environnementale" ne consiste qu’à prendre

la suite de la révolution industrielle avec de nouvelles énergies, une nouvelle fiscalité et de

nouveaux produits.

 

Pour l’auteur, le premier principe d’une économie écologiste serait la transparence des coûts

afin de pouvoir piloter l’économie, une nécessaire "vérité des prix" écologique, c’est-à-dire

l’internalisation des externalités par des taxes (c’est le mot d’ordre "pollueurs payeurs") et

l’orientation des mécanismes de marché vers les solutions les plus écologiques (écolabels,

normes, subventions). Ces mécanismes correctifs (de régulation par le marché) sont sensés

rendre le productivisme capitaliste plus efficace écologiquement, moins destructeur et plus

durable. C’est donc ce que j’ai appelé le "productivisme durable".

 

Dans cette perspective, il n’y aurait aucune antinomie entre écologie et croissance économique, bien au contraire. On est d’autant plus éloigné de toute décroissance que la croissance est un facteur de réduction de la population. On est même plutôt dans une "économie de guerre" qui mobilise toutes les capacités productives. On est tout aussi loin d’un changement de civilisation puisqu’il s’agit de "se mobiliser pour sauver notre civilisation" ! Il suffirait pour cela de fabriquer des éoliennes et des bicyclettes plutôt que des voitures et de généraliser le recyclage, d’interdire les produits jetables, etc.

 

L’environnement constituerait ainsi une nouvelle économie matérielle créatrice d’emplois (avec

plein de réparateurs de bicyclettes !).

 

Si la lutte contre la pauvreté est une des priorités de ce "plan B", il n’en est pas de même de la

lutte contre les inégalités qui ne semble pas être un problème alors même que le

développement des inégalités et la perte de légitimité de la classe dominante ont été la cause

de l’effondrement d’au moins autant de civilisations que des causes purement

environnementales.

 

C’est d’ailleurs la faiblesse du livre de Jared Diamond (Collapse), auquel il est fait référence de

façon récurrente, de privilégier l’étude des causes adaptatives (y compris culturelles) par

rapport aux causes internes (politiques), ce qui amène Lester Brown à négliger un peu trop la

question des inégalités (qu’il ne s’agit pas de supprimer mais de réduire : les inégalités sont le

produit de la civilisation et facteurs de richesse tant qu’elles restent modérées et ne fracturent

pas le corps social). En effet, loin de militer pour une réduction des inégalités, c’est ici la

diminution de l’impôt sur le revenu qui est présenté comme la contrepartie possible des

écotaxes (même si on parle un peu après de réduire plutôt les cotisations salariales ce qui est

une bien meilleure solution dans les pays qui n’ont pas les niveaux d’imposition de la Suède).

 

Plus généralement, le moins qu’on puisse dire c’est qu’il n’y a aucun souci d’écologie sociale

dans les écotaxes qui sont supportées par les plus pauvres sans gêner les plus riches. Comme

tous les mécanismes de marché, les écotaxes aggravent les inégalités en donnant l’exclusivité du droit de polluer aux riches mais, par dessus le marché, elles prétendent donner un prix à la

pollution, ce qui s’avère bien souvent impossible. La faiblesse de ces théories économiques,

c’est de croire un peu trop à une possible mesure objective de la valeur (que ce soit le CO2

incorporé ou l’énergie incorporée, appelée "émergie" par certains !). Le juste prix est un mythe.

 

Depuis longtemps (Pigou 1920, Odum 1955, Georgescu-Roegen 1966) on a cherché à intégrer

dans l’économie les coûts écologiques mais non seulement il est difficile de les évaluer et de

s’accorder sur leur valorisation mais on ne peut absolument pas internaliser toutes les

externalités, tout n’est pas mesurable ni quantifiable ou linéaire ! Enfin, on sait depuis Hayek au moins que l’hypothèse d’une information parfaite est intenable et qu’on est toujours dans une dissymétrie de l’information.

 

L’économiste néoclassique est ici en retard sur l’ordre spontané du néolibéralisme qui n’est pas

forcément un ordre juste (d’ailleurs Lester Brown s’en méfie et parle d’une "main invisible

aveugle").

 

Ce n’est pas dire qu’on pourrait se passer d’écotaxes mais cela n’empêche pas que c’est un

point de vue qu’on peut trouver légitimement beaucoup trop unilatéral, ne tenant pas compte

des différences de civilisations et de situations, de la cohésion des sociétés, de la forme des

gouvernements, des rapports de force, des incertitudes... C’est le défaut de l’économie de

raisonner trop globalement en faisant abstraction des divisions sociales et des rigidités

structurelles. On fait comme s’il y avait unification du monde et gouvernement mondial sous

prétexte qu’on a déjà la globalisation !

 

Je me moque, mais j’ai tort car le meilleur argument ici, je le répète, c’est la faisabilité à court

terme puisqu’il n’y a rien à changer, ou presque, en dehors de la fiscalité et de normes, avec des effets à court terme qu’on ne saurait négliger.

 

Reste qu’on peut regretter d’occulter ainsi la nécessité d’alternatives locales à la globalisation

marchande et surtout que ces théories restent prisonnières de l’ancien schéma industriel

fordiste, incapables de prendre en compte les transformations considérables que nous vivons

dans la production comme dans la consommation, le passage de la société énergétique à la

société de l’information. La relocalisation de l’économie est à peine abordée dans le livre alors

qu’elle est un des fondements d’une écologisation de l’économie avec l’humanisation du travail.

Ce n’est pas tant du côté de la consommation qu’il faut prendre le problème, mais de la

production, de l’épanouissement du travailleur et de sa valorisation.

 

Certes, l’alternative semble impensable d’être pensée selon les anciens modèles

révolutionnaires, centralisés, étatiques. Il y a pourtant des modèles plus adaptés à une

production de plus en plus immatérielle et en réseaux, une économie de service et de la

connaissance ou de la créativité. Ce sont des modèles décentralisés où il n’y a besoin que d’un

pouvoir local (des monnaies locales notamment).

 

Bien que ces modèles ne soient pas familiers et sembleront bien exotiques, ce sont les voies de

l’altermondialisme et d’un écologisme municipal dont il ne faut pas sous-estimer toute

l’importance. Au-delà de la réorientation de l’économie par les écotaxes, qu’on sache du moins

qu’une alternative est possible dès maintenant au niveau local, institutions du travail autonome

(d’une alternative au salariat), du développement humain et de la relocalisation de l’économie :

coopératives municipales, revenu garanti et monnaies locales qu’il faudrait faire mieux

connaître même si elles semblent si loin des préoccupations actuelles...

                                                                                                                                  --Jean Zin –

-Article du 9 mars 2008, reproduit avec permission

http://jeanzin.fr

-----------------------------------------------------------

Lire : http://www.earth-policy.org/datacenter/pdf/80by2020_french.pdf

          http://www.parismatch.com/Actu/International/Nous-n-avons-ni-plan-B-ni-planete-B-Sauver-la-Terre-Ban-Ki-Moon-792642#

Film H.O.M.E. (FR) : https://www.youtube.com/watch?v=NNGDj9IeAuI&t=981s

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

Entrevue radio Universite de Montreal en 2012.

 Le mouvement Nouvel Âge

     C’est avec plaisir que je vous annonce de vous sensibiliser en ce nouveau millénaire qui débute. La tendance actuelle véhiculée par le mouvement Nouvel Âge stipule qu’il faut attendre qu’au moins 25% à 35% des gens soient collectivement préoccupés par l’amour et  la compassion avant que l’humanité puisse entrer dans la quatrième étape de son évolution, et qu’au moins 75% soit atteint pour la cinquième étape de son évolution qui lui succède de près.  D’après certains auteurs qui traitent de ce sujet, la plupart des planètes ont dépassé ces étapes de l’évolution, et seraient à la septième étape et au-delà.

 

C’est pourquoi tous les yeux de l’Univers sont dirigés vers la Terre, à cause de cette particularité unique à la Terre, selon laquelle les êtres humains sont détenteurs du libre arbitre dans l’Univers, comme bon nombre de planètes. Cette particularité  identifie les terriens  comme seuls responsables de leurs choix dans la vie.  De ces choix, dépend l’évolution de l’humanité. Cette évolution va  amener un grand changement, sous peu, que l’on désigne la conscience christique. Dorénavant, le but et la signification de l’existence reviennent peu à peu à votre conscience. Vous commencez à faire l’expérience de cette nouvelle, mais pourtant ancienne, manière d’être. Elle a toujours été vôtre, mais vous l’aviez oubliée. Dès cet instant, vous retournez à cet état de conscience dans lequel Dieu est visible à travers toutes les manifestations de l’existence. En ce moment, l’Homme est habitué à se considérer comme le centre de l’Univers. C’est un égocentrique. Il ne parle qu’en fonction de lui: ses émotions, ses gains acquis, ses possessions et son karma. Or, son karma ne demande qu’à être transcendé par l’illumination spirituelle. Cela sera possible si l’amour et la compassion sont partagés envers nos semblables.

 

Les guides et les anges  accompagnent vers un monde de lumière ceux qui oeuvrent pour atteindre cet objectif de la compassion et de l’amour. Pour que puisse enfin régner l’amour, la paix, la joie et l’harmonie entre tous les habitants de notre Terre, il faut s’aimer.

 

     Voilà, en survol d’oiseau, certaines idées que le mouvement Nouvel Âge  transmet en ce début de siècle.

 

Exhortation

    

       Lecteur, il est temps de mettre tes capacités au service de quelque chose. Tes tâches sont grandes et exigent de toi la mise en oeuvre de toutes tes forces. Si tu te donnes la peine d’agir, ce que tu sèmes, tu le récolteras avec profit.

 

     Lorsque tu agiras, si le travail que tu devras fournir te semble trop grand, concentre-toi toujours sur les résultats positifs qu’il aura pour toi et pour les autres, et cela, pour prendre conscience de ton processus d’apprentissage et pour garantir ta transformation intérieure.

    “Ce que vous pouvez faire, ce que vous rêvez que vous pouvez faire, commencez à le faire. L’audace se compose de génie, de puissance et de magie.” -Goethe

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

Message de Gilles Morand, auteur

Il semble que chaque personne éveillée sur la planète parle d’un changement global de conscience qui affectera chaque homme, femme et enfant sur Terre. Ces informations passent à travers chaque Porte Ouverte. Les Travailleurs de Lumière à travers le monde indiquent que lorsque ce changement de conscience sera victorieusement accompli, la masse de l’Humanité sera en pleine intégration de sa Présence JE SUIS. Nous allons ensuite exprimer chaque pensée, sentiment, mot, action et croyance à travers le Cœur de la Conscience. Aussi étonnant que ce concept de changement de conscience puisse paraître, il est absolument vrai. Le problème est que lorsque nous contemplons ce qui devrait se produire dans le cœur et dans l’esprit des masses de l’Humanité afin de changer de la conscience de ce que voyons lorsque nous regardons les nouvelles du soir à la conscience d’un Paradis littéral sur Terre, notre esprit semble le court-circuiter et nous ne pouvons pas comprendre la possibilité d’une telle transformation. Pour beaucoup, cette idée semble même irrationnelle ou délirante, mais elle ne l’est pas. Il nous est difficile de comprendre cela, car à l’heure actuelle, nous marchons littéralement sur deux mondes.

28novGillesMorand12

Il est pratiquement impossible d’imaginer comment nous allons y arriver, MAIS NOUS ALLONS LE FAIRE! Ce changement de conscience impliquant les masses, sera victorieusement accompli grâce aux efforts unifiés – vous et moi – et du reste de l’Humanité qui s’éveille. Nous sommes Un avec nos frères et sœurs de la famille de l’Humanité. Lorsque chaque personne sur Terre sera éveillée à la Conscience, nous saurons tous qu’il est impossible de nuire à une partie de la Vie sans nous nuire et sans nuire à tous les aspects de la Vie…

Extrait d’un Message de Patricia Cota-Robles.

La polarité est une approche énergétique, douce et holistique de la santé. Elle fait partie des techniques de bases reconnue en massothérapie au Québec. Elle a été développée par le Dr Randolf Stone en 1945, et son objectif est l’harmonisation de l’énergie vitale de la personne selon les lois de la polarité. Les concepts théoriques qui la soutiennent s’appuient en autres sur une synthèse de la médecine ayurvédique et des notions de la physique quantique.

La Polarité son action et ses bienfaits :


Santé et polarité

Et si nous rêvions un peu…Pourrait-on définir la Santé d’une personne comme étant la Joie de vivre dans son corps et dans ce monde? Ayant comme référence l’énergie de l’Amour, l’énergie du Coeur. Parler de la santé sous cet angle nous donne une perspective globale et unifiée de la personne. Ceci veut dire concrètement que les pensées d’une personne, les émotions, les conflits, les attitudes, les habitudes de vie et le fonctionnement de sa physiologie s’influencent constamment l’un et l’autre. Ils sont en interrelations. C’est dans cette perspective que le travail se fait en Polarité.

L'énergie et la polarité

On s’entend pour dire que tout ce qui existe dans la vie est énergie, et l'énergie est cette force primordiale qui anime toute vie. C'est un mouvement continu et harmonieux entre les éléments et les pôles positif, neutre et négatif. Si ce mouvement d'énergie se perturbe ou se bloque, les problèmes de divers ordres font surface: le corps énergétique est dépolarisé, le flux vital est perturbé et la personne devient vulnérable sur tous les plans.

Mécanismes actifs de la polarité

En harmonisant l'énergie vitale par la Polarité, l’objectif sera de maintenir l'état de santé de la personne, de prévenir la maladie, d'activer le processus d'auto-guérison présent en chacun, d'améliorer la vitalité, de relâcher la douleur et d'harmoniser intérieurement la personne avec la vie. Le principe en est que l'équilibrage énergétique par la Polarité permet à chaque cellule, tissu et fonction du corps humain de retrouver son harmonie1. Il est important de savoir que tout mal être, douleur ou pathologie est le signe que l'énergie ne circule plus librement. L’impact se fait ressentir globalement.

Les bienfaits de la Polarité

1. Sur un plan général

Concrètement, le premier bienfait de la polarité est de procurer une détente complète avec une sensation de paix intérieure. La personne peut mieux gérer ses stress et récupérer. Nous avons observé cliniquement auprès de 504 personnes2 qu'un suivi de polarité favorise le développement d'une plus grande confiance et estime de soi, augmente la capacité à s'abandonner et à prendre des décisions justes. Sur le plan physique, les bienfaits sont nombreux. Ils sont en relation avec la problématique de la personne.

La polarité ne guérit pas, elle redonne au corps son pouvoir d'auto-guérison. Tous les systèmes physiologiques du corps humain peuvent être harmonisés3.

2. Sur un plan plus spécifique

Depuis plus de 20 ans nous effectuons des suivis de recherche clinique exploratoire au Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale. Différentes problématiques ont été étudiées par des suivis systématiques. Des pistes intéressantes se dégagent. Voici quelques thèmes de suivis de recherches; ils vous permettront de mieux saisir sur quoi la polarité peut avoir des bienfaits. Il s’est dégagé que la Polarité a des impacts positifs sur : l’anxiété et l’angoisse, l’épuisement professionnel et la dépression; l’hypertension artérielle; la fatigue chronique; la ménopause; les problèmes de dos; l’insomnie; les maux de tête; les menstruations douloureuses, la fertilité et le désir d’enfant; la grossesse et le post-partum; les personnes âgées, les enfants et les adolescents; la sclérose en plaques et l’abus sexuel.

3. Sur un plan holistique

Lorsque nous utilisons les techniques de polarité, l’impact s’effectue à tous les niveaux simultanément. La conscience, le ressenti, les bienfaits physiques, mentaux et émotifs sont personnels à chacun. Ce qui est semblable pour la majorité des personnes est le sentiment de bien-être et de paix intérieure qui s’installe tout au long de la séance. Nous avons observé cliniquement que la Polarité est un levier de vie aidant la personne dans des changements d’attitudes, de comportements ou de prises de décisions. Elle stimule la personne à passer à l’action.

Comment se fait une séance de polarité

 

Formation en polarite (10 personnes maximum)


Une séance de polarité se déroule dans un endroit calme, propre et bien aéré. Le travail se fait généralement sur une table et la personne reste habillée. La durée du traitement varie entre une heure et une heure et demie avec un thérapeute. Les touchers sont des contacts très doux sur le corps. L'intervenant travaille avec la vie et la santé dans le respect et la délicatesse, en harmonie avec les rythmes de la nature.

L’autopolarité

En complément, le client (e) pourra utiliser l’Autopolaritéentre les traitements ou simplement au besoin. L’Autopolarité consiste à se faire des petites polarités locales à soi-même. Ces mouvements auront pour but de relâcher la douleur, d'harmoniser le système immunitaire, de remettre rapidement en mouvement votre énergie ou encore de soutenir un traitement que vous avez reçu. C'est très simple. Il s'agit de savoir comment utiliser vos mains. De cette façon, vous pourrez vous aider parce que vous saurez, vous aussi, ouvrir la lampe d'Aladin5.


Livre L'autopolaritéLivre L'Anatomie

Michelle Guay, Infirmière, psychothérapeute et sexologue Thérapeute et formatrice en Thérapie de la Polarité Directrice du Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale et de L’Institut International de Polarité.

 

__________________

1 Vous pouvez consulter L'Anatomie énergétique et la polarité de Michelle Guay aux Éditions De Mortagne 1999 pour les concepts de l'énergie reliés au développement du corps physique.
2 Recherches cliniques exploratoires réalisées entre 1987-2008 au Centre Québécois de Formation en Santé Intégrale dans le cadre des formations professionnelles.
3 La Polarité ne remplace jamais une expertise et un traitement médical.

4 Michelle Guay, L’autopolarité, Éditions De Mortagne
5 Le Dr Stone nous dit dans son livre Les postures faciles d’étirement vf p.33 « On peut comparer le corps à une lampe d’Aladin.
Les principes de polarité représente le sésame ouvre-toi. »

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

 

La luzerne surnommée le GRAND GUÉRISSEUR!

C'est l'anti-inflammatoire de la Nature...  elle contient naturellement des saponines, de la chlorophylle et un assortiment de minéraux qui peuvent aider à réduire l'inflammation dans tout le corps.

 Lorsque utilisée à des fins thérapeutiques (1 cuillerée à table 2x par jour ou 10 comprimes/3 fois/jour), beaucoup ont rapporté une formidable diminution de l'inflammation.

Nombre de personnes souffrant d'arthrite rhumatoïde, goutte et rhumatisme ont été soulagées parce que la luzerne contribue à la régulation de l'équilibre alcalin/acide dans le corps.

Elle aide à dissoudre l'acide urique de sorte qu'il soit éliminé par les reins.

Un excès d'acide urique dans les articulations provoque une inflammation et de la douleur. La luzerne renferme un facteuranti-rigidité qui soulage les articulations raides.

Prix : $23.75

Magasinez : www.massageplus.myshaklee.com/can/fr

Alfalfa nicknamed the BIG HEALER!

It is Nature's anti-inflammatory ... it naturally contains saponins, chlorophyll and an assortment of minerals that can help reduce inflammation throughout the body.

 When used for therapeutic purposes (1 tablespoon 2x daily or 10 tablets / 3 times / day), many have reported a tremendous decrease in inflammation.

Many people with rheumatoid arthritis, gout and rheumatism have been relieved because alfalfa contributes to the regulation of the alkaline / acid balance in the body.

It helps to dissolve uric acid so that it is eliminated by the kidneys.

An excess of uric acid in the joints causes inflammation and pain. Alfalfa contains an anti-stiffness factor that relieves stiff joints

 

Price: 23.70 $

 

https://massageplus.myshaklee.com/can/en /

 

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand
Publie ce livre chez edilivre.com

Publie ce livre chez edilivre.com

https://www.facebook.com/HuffingtonPost/videos/10153666376816130/

http://www.eveline-gagne.com/blog/2012/11/02/Massage-en-milieu-scolaire-une-solution-au-probl%C3%A8me-de-lintimidation-.aspx

 

Colombie-Britanique les enfants méditent en classe! Enfant-ecole https://www.facebook.com/icicolombiebritannique/videos/10153107541229529/?pnref=story

Des cours d’attention pour nos élèves dès la rentrée 2017 . https://lnkd.in/dAscPJY . C’est une grande première en France ! Dès la rentrée 2017, nos petits écoliers, de la maternelle à la 5ème, vont bénéficier au même titre que leurs cours de maths ou de français, de cours d’attention ! Le programme s’appelle ATOL pour « Attentif à l’école » et a été mis en place par Jean-Philippe Lachaux, chercheur en neurosciences cognitives, spécialisé dans l’attention. Le but de ce programme : Offrir aux enfants les moyens de ressentir le plaisir d’être vraiment connectés à ce qu’ils font.

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand

Changer de marque maison pour sauver la planete et les hommes

Et la santé dans tout cela ?

  

     Aujourd’hui il est impensable de mener à bien une entreprise commerciale si nous n’avons pas une bonne santé. C’est vrai pour tous les corps de métier, notamment   l’alimentation. La Californie possède une réputation, qui n’est plus à faire, en ce qui a trait aux innovations. Prenons simplement l’éthique “granola” et la vogue des restaurants végétariens. C’est en ce lieu qu’a débuté le mouvement pour la sauvegarde du potentiel humain, c’est -à- dire l’ensemble des

disciplines qui proposent de réussir à faire grandir l’éveil d’une plus grande responsabilité de l’individu vis-à-vis de lui-même et de sa

santé. Ceci est d’autant plus vrai que les “baby boomers” s’en viennent. Face à cette réalité, seulement au Canada, on évalue à dix fois plus d’opérations pour une fracture de la hanche dans un avenir pas si lointain, passant de 10 000 à 100 000 opérations. Or, les hôpitaux ont déjà de la difficulté à soigner les premières. Que va-t-il se passer lorsque les enfants du berceau des années 60 vont faire surface, dans les salles d’urgence des hôpitaux? De nos jours, l’industrie de la santé et du bien-être se chiffre à plus de 200 

 

milliards $, uniquement pour les “baby boomers”, elle offre une mine d’or à qui veut une part du gâteau d’un trillon $, d’ici dix années, soutiennent les experts. Entre- temps, voici donc un conseil d’ami :   Fiez-vous à votre radar intérieur; il ne se trompe jamais, car l’avenir appartient à ceux et celles qui prennent soin de leur santé tout comme ceux et celles qui croient en eux et qui font survenir des choses dans leur vie. Savez-vous que nous sommes les artisans de notre bien-être et de notre évolution dans tous les domaines?

 

 

Secrets d’une santé globale

 

Une saine alimentation et de l’exercice modéré régulier font en sorte de nous rendre un confort physique approprié, tout en restant alerte face au rythme trépidant de la vie moderne. À la vitesse actuelle où vont les choses, on pourrait dire que le rythme de la vie moderne a augmenté de 25%. Pour ceux et celles qui prennent soin de leur santé physique et mentale par une saine alimentation et de l’exercice régulier, ils bénéficient d’un meilleur contrôle sur le temps.                    D’où une prise de conscience de leur état de santé et de temps dont

 

ils disposent pour bien faire les choses.  En résumé, il s’agit tout simplement:

1.  de faire de l’exercice régulièrement et savoir se reposer.

2.  de manger des aliments sains tous les jours. Quotidiennement, de    consommer des aliments biologiques, ainsi que des suppléments

alimentaires naturels de vitamines et de minéraux. Il est important que ces suppléments soient non synthétiques, car ils stressent les cellules, et le corps les rejette. Communiquez avec moi par courriel,pour en savoir plus.   Questionnaire santė : www.massageplus.myshaklee.com/can/fr/healthprint     

3.  d’avoir une approche joyeuse et spirituelle de la vie.

4.  de maintenir une hygiène corporelle quotidienne et d’avoir soin de sa personne en recevant des massages corporels périodiquement.

De consommer des produits d’entretien domestiques non dangereux et écologiques  pour vous et vos enfants, et aussi pour la Terre. Obtenez mon adresse electronique pour des produits <<VERTS>>! Nettoyager tout dans la maison avec mes produits ecologiques naturels et intelligents. www.gmmassageplus.wixsite.com/vert

5. de subir un examen médical annuel régulier. Cette visite est une assurance pour maintenir sa santé.

 

 “Que ton aliment soit ton remède et ton remède ton aliment.” -Hippocrate (le père de la médecine)

 

‘Dans le coeur des enfants de l’éternité vit la Semence que chacun a plantée pour soi il y a longtemps. Elle est un cadeau de vérité qui dort. Réveillée, cette semence rallume la promesse ancienne de ceux qui sont venus avant nous. La promesse que chaque âme survivra aux ‘plus sombres’ moments de la vie, pour retourner chez elle, intacte et avec grâce. Cette promesse est la semence de vérité que nous, aujourd’hui, avons nommée compassion.’-                                                                  ---    Gregg Braden

Voir les commentaires

Publié le par Gilles Morand
Comment s’enrichir rapidement! Tout en !

Le futur de l’humanité

 

     En admettant que l’univers est rempli de centaines, voire de milliers de planètes habitées par différentes formes de vie intelligentes, nous est-il permis d’espérer rejoindre ces formes de vie pour communiquer et vivre, tous, dans l’amour et la paix universelle? Oui! Cependant, trop de gens en ont peur, de ces visiteurs de l’espace, parce qu’ils connaissent notre destinée. En temps opportun, si nous prenons soin de l’environnenemt, ils assureront notre survie. Seulement alors, ils interviendront à notre  demande, car nous leur prouverions que nous prenons soin de la terre.

 

     Nous allons franchir un grand pas et peut-être, si le temps nous le permet (dépendamment bien sûr de l’état de notre planète), sauver la planète, voire accéder à l’espace sidéral. Cela prouvera que la vie sur terre a mérité notre respect et peut être perpétuée. Si nous posons des gestes de plus en plus écologiques et sécuritaires pour nous (notre santé) et  l’environnement, notre plus proche voisin en

tirera profit. N’oublions pas que nous pourrions suffoquer de notre propre folie humaine.

 

     Est-ce à dire que si la planète continue à se détériorer à cause de la stupidité des hommes, la seule solution qui restera sera de

rassembler toutes les connaissances scientifiques? Cela voudra-t-il dire, en conséquence, que seule les astronautes et les personnes les mieux nanties réussiront à se qualifier pour coloniser l’espace? Ce ne sont pas des paroles en l’air. Les colonies spatiales vont peut-être voir le jour plus rapidement qu’on ne les avait prévues. Je crois qu’habiter l’espace demeure  la seule solution inévitable pour assurer la survie de l’espèce humaine. www.packingformarsmovie.com

 

     Nous savons très bien qu’une étoile comme notre soleil possède une longévité d’au moins cinq milliard d’années. Notre astre solaire a survécu pendant environ quatre milliards et demie d’années. Il lui en reste cinq cent millions d’années avant qu’il ne se transforme en géante rouge et en super nova.  Alors, il explosera entraînant dans sa course notre planète. Sans doute que, avant que cela se produise,

une planète au soleil, plus jeune et susceptible de rendre possible la vie, afin de garantir la survie de l’espèce humaine, soit découverte.

 

L’humanité est donc vouée à quitter son nid actuel. Quelle génération, dans un futur pas très éloigné, peut-être dans deux cent ans, connaîtra cette fabuleuse aventure? Le temps est notre meilleur atout pour l’instant, mais l’équilibre entre l’Homme et son environnement naturel doit être recherché, coûte que coûte. Mais nous nous devons de faire notre part pour améliorer l’environnement. Les hommes, à cause de leurs produits domestiques toxiques de consommation courante, les petites et moyennes entreprises, ainsi que les multinationales, parce qu’elles polluent beaucoup, doivent agir de manière à garder notre milieu sain. Les déchets dangereux et le recyclage, tout ça, il faut s’en occuper! Seulement 17% des déchets domestiques sont recyclés. Pensons à la sauvegarde de l’environnement et nous verrons le résultat: la survie humaine et planétaire à long terme pour des générations. Soyons prudents quant aux choix mis à notre disposition! La Nature, Gaia et la science ont toujours donné de judicieux conseils à ceux qui savent les écouter,

les utiliser à bon escient. Évoluons le plus humainement possible en respectant la vie pour ce qu’elle est en réalité: fragile et intelligente. Employons des produits <<tensio-actifs>> biodégradables.

Le temps presse.

 

     Notre rôle sur cette bonne vieille planète terre, c’est d’assurer l’harmonie universelle. N’oublions jamais de garder saine, notre planète. L’être humain (homme, femme, enfant) prime sur tout changement environnemental et technologique. Respectons la nature. Et qui plus est, en ces temps décisifs et modernes pour l’évolution humaine et spirituelle, sauvegardons la terre, car nous sommes tous nés de Gaia, notre terre maternelle à tous. Il ne nous

reste plus qu’une cinquantaine d’années, d’après les écologistes, pour amorcer le virage nécessaire. Sinon, c’est la fin de la race humaine. La colonisation de l’espace est la seule solution intelligente à notre survie. Que devient l’entente de Kyoto et de Paris son protocole de dépollution des gaz à effet de serre? On possède maintenant, en bourse, des crédits sur les actions   internationales  de carbone.

Comment s’enrichir rapidement! Tout en !

Comment s’enrichir rapidement! Tout en <<VERT>>!

 

     Selon monsieur Szajna, voici comment on peut gagner 75,000$ par an, en ne travaillant que trois à quatre heures par semaine. Plusieurs distributeurs de réseaux gagnent plus de 75,000$ par mois ou par semaine. Et ce n’est pas en travaillant trois à quatre heures par semaine qu’ils en sont arrivés là. Une personne qui vous promettrait un tel revenu, simplement en s’inscrivant dans ce commerce et en y jetant un coup d’oeil de temps en temps, n’est certainement pas digne de confiance. Le marketing de réseaux est un vrai commerce, et vous devez travailler pour le faire progresser. Plusieurs années d’efforts sérieux dans le développement de votre réseau vous donneront les résultats décrits plus haut. C’est impensable au début. Un distributeur, qui investit peu de temps dans son affaire, récolte peu également.

 

     On nous annonce que 50% à 65% des biens et services seront bientôt distribués par des compagnies de commercialisation par

 

 

réseaux en ce XXIe  siècle. Alors joignez-vous à une entreprise de réseaux, la mienne ou celle d’un autre, et restez-y fidèle. C’est le meilleur moyen d’augmenter vos revenus et de créer de l’emploi dans votre région, votre pays, parce que tous ceux et celles qui font partie de votre réseau sont des travailleurs autonomes. À ce titre, ils bénéficient de crédits d’impôts comme toute entreprise.  Vous pouvez même envisager la mondialisation de votre réseau écologique dans plus de 50 pays, d’ici 10 ans.

 

Pourquoi s’engager?

 

     Il faut penser et agir écologiquement. Il faut penser “vert”.

Puisqu’on ne peut plus se fier uniquement à nos gouvernements pour créer de l’emploi, nous devons savoir comment faire. À ce sujet, il existe une abondance de renseignements dans les bibliothèques. Ne faites pas que rêver à votre entreprise, fondez-la. On peut avoir une spiritualité  et la richesse du même coup. Rappellez-vous la parabole des talents et quels fils avaient le plus fait profiter ses talents. La richesse spirituelle est le Mer-ka-Ba et la commercialisation par réseaux écologiques est la manière de proliférer la consommation des produits les plus en harmonie avec la nature et la santé! L nouvelle tendance en affaires!  Ne laissez pas le hasard décider comme s’il s’agissait d’une loterie. Dans les jeux de hasard, on a une chance sur 55 millions de remporter le gros lot. C’est insensé. Pourquoi le gouvernement place-t-il les machines à

sous dans des quartiers défavorisés?  C’est parce que ce sont les pauvres des quartiers défavorisés qui sont les plus intéressés à jouer  à ces jeux.  C’est aussi, parce qu’ils espèrent améliorer leurs sorts, mais ils deviennent des joueurs pathologiques. Ils mordent donc facilement à l’hameçon du jeu. Les personnes âgées ne font pas exception à cet engouement pour ces machines à sous. En effet, pour se sortir de la misère, des machines à sous sont pour eux un moyen facile et efficace. Malheureusement, ils se leurrent et deviennent rapidement des joueurs compulsifs et maladifs. La solution rationnelle est la commercialisation par réseaux!  Le marketing de réseaux est une solution financière moderne et facilement réalisable à qui s’en donne la peine. Grande sera votre joie, et vous éprouverez beaucoup de satisfaction,  j’en suis convaincu, si vous en y jetez les bases. Les célibataires comme les familles monoparentales ou reconstituées, toujours en nombre croissant, sont très souvent attirés  par cette forme d’entreprise, principalement pour arrondir les fins de mois, et surtout parce qu’elles permettent de recevoir des revenus supplémentaires. Ce qui est sécurisant. D’autres s’y intéressent pour acquérir plus de temps libre avec la famille et pour profiter plus de la vie et de leur liberté.

 

 

     Cependant, faites en sorte que votre future entreprise soit écologique. La Terre est vie, et elle réagit aux affronts qui lui sont faits par des cataclysmes naturels tels que les ouragans, les tornades, les inondations, les éruptions volcaniques, ainsi que les tremblements de terre. Elle se remet en équilibre de cette façon, par le magma souterrain: Pensez aux événements récents en Asie du Sud-Est.     Nous sommes à la merci des éléments. Par nos gestes quotidiens, nous participons tous, non sans moyens d’action positifs, à l’équilibre de l’écologie mondiale. C’est un fait  que l’appât du gain semble le plus répandu sur la planète. Réussir et devenir de plus en plus riche est le modus operandi d’une poignée d’individus issus de pays riches, qui profitent du système de la libre entreprise. Une bonne majorité de capitalistes ne tiennent pas compte de l’impact qu’ils ont sur l’environnement. Ils s’en moquent royalement. Ils

disent: <<Attention! Nous travaillons dur pour atteindre le succès,>> rétorquent-ils, si vous leur en faites la remarque. Oui, mais leurs

enfants subiront les conséquences d’une détériorisation de l’environnement. Quel en sera le prix? Ce sera l’augmentation des

maladies, des virus, dûs au réchauffement de la planète! Et le Protocole de Kyoto? Qu'en font les humains?  C'est la mort à brève échéance pour bien des gens.  Agissons avec l'énergie du coeur; l'amour et la compassion envers toute vie avec bienveillance! Arrêtons de polluer! Les gens irresponsables en ce domaine doivent être sévèrement punis par les gouvernements. En effet, c’est aux politiciens que revient la tâche de réprimander ces actions, par des lois et des compensations financières plus élevées. Qui sait? La prison servira, peut-être, comme cela a quelques fois été le cas, à assurer l’harmonie des écosystèmes! Réactivez votre Mer-Ka-Ba pour dépolluer la Terre!Les compagnies polluantes devraient être responsables et réparer leurs dégâts. Évidemment, quelques multinationales manifestent un certain intérêt écologique. Cependant, ceux qui envisagent de fonder une entreprise, fonctionnant par réseaux, doivent constamment avoir à l’esprit que l’utilisation constante de l’automobile pollue l’environnement. Il faut penser <<vert>>.  Maintenant tout peut se faire par l’intermédiaire du réseau Internet. L’implication de chacun, la persévérance dans l’action et

l’honnêteté sont les trois clés du succès de toute entreprise personnelle ou d’équipe. Vouloir, c’est pouvoir! Pour réussir, il faut se motiver. Au lieu de s’en laver les mains, évoluons. Trouvons chacun, à la maison, au travail des moyens de ne pas polluer. Agissons écologiquement, je ne le dirai jamais assez: L’écologie commence à la maison!

 

     Lorsqu’on réfléchit à la continuité de la vie, on se demande si l’espèce humaine n’est pas rendue dans un cul-de-sac, du fait de la détériorisation de l’environnement. L’humanité serait-elle rendue à la limite de ce qui est permis? Je ne le crois pas. Il y a encore de  l’espoir!  Mais, pour combien d’années encore? Selon Hubert Reeves, astrophysicien, << il y a urgence d’agir, car beaucoup de méfaits sont d’ores et déjà irréparables.>>

 

     Ce livre que vous lisez ne contient pas de fallacieuses balivernes. C’est un guide essentiel, car que vous le lisiez en pleine période de

récession économique ou en un moment de forte croissance, il vous suggère des façons d’agir susceptibles de piquer votre curiosité

intellectuelle et votre intérêt pour les affaires, tout en respectant des valeurs essentielles à la survie de l’humanité. C’est pourquoi nous

nous devons d’acheter, de manière à sauvegarder l’environnement. Par exemple, que vous vous procuriez vos produits d’entretien

domestique ou industriel sur les tablettes d’un magasin traditionnel ou par l’intermédiaire du réseau Internet, chez une entreprise de

commercialisation par réseaux, les produits <<tensio-actifs>> biodégradables devraient avoir votre préférence, pour notre écologie.

 

     Idéalement, pour favoriser l’économie, les gouvernements devraient être stables et devraient adopter des politiques favorables à l’environnement et justes pour tous. De cette façon, les investisseurs locaux et étrangers seraient rassurés et pourraient espérer tirer profit de leurs investissements, tout en étant obligés de respecter le milieu de vie des gens. Toute création d’entreprise crée des emplois et profite aussi aux citoyens concernés. Ceci ferait en sorte qu’une majorité de la population travailleuse participerait à améliorer l’économie.

    

Aujourd’hui, selon les statistiques, les riches deviennent plus riches et les pauvres deviennent plus pauvres. Et que font les gouvernements? Ils adoptent des politiques qui diminuent le nombre

de personnes de la classe moyenne (revenus entre 50 000 $ et

100 000 $ par année). En conséquence, la qualité de vie de la classe

moyenne est diminuée et sa liberté, quant à elle, s’en trouve restreinte. Il faut que les gouvernements prévoient que les riches, petit à petit, prendront leurs responsabilités écologiques et seront respectueux de l’être humain, partout où ils décident d’investir. Pour certaines personnes, peut-être pour des millions de gens à travers le monde, le marketing de réseaux ‘’network marketing’’ est la solution. Mais attention! Il ne faut pas se leurrer. Si vous avez de l’argent, vous pouvez faire de l’argent, c’est bien connu. Cependant, pour réussir, il faut agir. Autrement dit, vous avez toujours une possibilité de vous en sortir, même en ayant un faible revenu. Activez votre Mer-ka-ba! Votre véhicule de lumière! Et <<Tout va s'arranger>>! Le statu quo n’a aucun avenir. C’est la stagnation. La coopération et l’affiliation et la collaboration altruiste sont des forces qui engendrent la prospérité. D’ailleurs, ce type de marketing est basé sur ce principe, d’où sa popularité internationale grandissante. En effet, il favorise toutes les classes de la société moderne dans plus de 70 pays et territoires. Au fond, vous réussirez dans la mesure où vous aiderez les gens à réussir autour de vous. Construisez une équipe de gagnants. Faites de l’argent, en faisant faire de l’argent à ceux qui font partie de votre réseau. Parce que de plus en plus de gens appliquent ce principe honnête, nous pouvons espérer que le nombre de personnes appartenant à la classe moyenne augmentera.

 

          Après trente années de débats juridiques, les gouvernements, qui prônent la liberté individuelle, ont légalisé le marketing par réseaux. Et avec raison! Bien sûr, selon Richard Wright, professeur en finances et en commerce international de l’université McGill de Montréal, il soutient que le marketing de réseaux prend de plus en plus de place. Selon lui, <<les individus et les entreprises dans le monde verront l’utilité de ce type de marketing, s’ils veulent non seulement réussir en affaires, mais simplement survivre. C’est le concept des années futures.>>

     Les propos qui précèdent me rappellent une réalité qui n’a pas changé: les riches s’enrichissent aux dépens des pauvres. Il n’y a rien de nouveau sous le soleil, sauf l’extraordinaire marketing de

réseaux. En effet, dans ce genre de commerce, chaque entrepreneur est récompensé par ses efforts. Attention! Ce type de commerce n’est pas pyramidal, car chacun peut obtenir des revenus supérieurs à ceux des personnes en amont de lui. C’est ce qui rend la chose légitime et formidable.  L’expérience de l’auteur l’aura convaincu de la véracité du proverbe: <<L’Homme récolte ce qu’il a semé>>. C’est vrai autant pour la santé que pour les affaires. En effet, selon ses premières actions, tout nouveau commerçant provoquera une pollution des milieux sains ou maintiendra l’équilibre des écosystèmes. De la même manière, il s’endettera graduellement et fera faillite ou encore accumulera des succès commerciaux. Dans la vie, on peut devenir malade à cause de l’hérédité. On peut le devenir aussi, en adoptant de mauvaises habitudes de vie. Il en est de même en affaires. On peut avoir des dispositions naturelles pour réussir, mais on peut, à l’opposé, n’avoir aucune de ces qualités, et échouer par conséquant. Toutefois, lorsque quelqu’un est doué pour les

 

affaires, il peut échouer en prenant de mauvaises habitudes administratives. Bien sûr, les bonnes habitudes doivent se prendre très tôt dans la vie, si on désire vivre en santé et percer comme Pierre Péladeau. Toutefois, soyez assurés, que, peu importe votre âge, il n’est jamais trop tard pour commencer à bien agir.

 

     Idéalement, lorsqu’un pays est prospère, il est sécurisant pour quelqu’un de fonder une entreprise. Toutefois, lorsqu’un pays connaît des perturbations politiques, et surtout militaires, cela fait perdre confiance aux investisseurs. Malgré cela, ceux qui décident de fonder une entreprise commerciale par réseaux sont assurés, en principe,de franchir les obstacles qui se présentent, plus facilement. En effet,  le principe même d’un tel commerce fait que tout fondateur d’entreprise de ce genre n’agit pas seul. Il est soutenu par tous ceux et celles qui font partie de son réseau et qui ont aussi à coeur la réussite de leur entreprise. L’union fait la force.

 

Prévoir est aujourd’hui un besoin vital pour l’humanité. Sans cette précision, nous n’aurions guère de chance de nous prémunir contre

 

les aléas de l’avenir, cela va de soi. Gouverner c’est prévoir. Or, les gouvernements et les grandes industries ne peuvent plus se passer, à l’heure actuelle, des services des futurologues. À savoir les conséquences qui prédisent l’action de l’Homme sur  son environnement. Les gouvernements doivent prévoir aujourd’hui pour demain. Les grandes entreprises, également, doivent programmer leurs investissements des dizaines d’années à l’avance. C’est le cas de tout individu qui veut s’assurer de réussir. Il doit penser, non seulement à sa personne, son moi, mais à sa famille. Il doit penser à sa réussite financière. Il doit évoluer dans tous les domaines pour être prêt à tout changement éventuel. Il doit se préparer en s’assurant de participer, le moment voulu, à la compétition inévitable, dans le monde des affaires. Pour y parvenir, la solution abordable et équitable, est la commercialisation par réseaux.  Pourquoi ne pas y adhérer?

Voir les commentaires

2 LIVRES GRATUITS

BOOK Massage NOW
RENT OR BUY MOVIE ONE CLIC

 

 

 

 

 

 

http://www.manuscritdepot.com/a.gilles-morand.1.htm

CLIC LE LIEN CI-HAUT POUR LIRE GRATUIT

 

 

 

 

Canada-USA- South East Asia

 

 

 

 

 

 

 

shaklee clic to visit website:  https://pws.shaklee.com/massageplus/ca-en/

 

CLIC SUR LE LIEN CI-APRES POUR LIRE MASSAGE TANTRA

https://bac-lac.on.worldcat.org/search?queryString=no%3A1162849389&fbclid=IwAR2xFcfQmsrObJsi7o04oMAq3g24_iT9DQS2zjNfd05konxQxzC9CXIsNTU#/oclc/1162849389

POUR PRENDRE UN RENDEZ-VOUS EN LIGNE: www.hedoniste.ca/gilles-morand  

Soins Quantiques- Offerts A Distance

FORMATION EN LIGNE $97US QUANTUM TOUCH-LE POUVOIR DE GUERIR: www.tinyurl.com/apprends

BUY FROM ME MASSAGE NATURALS

 

 

Massage Naturals Always Use this link: www.tinyurl.com/suppliesmassage

De Luxe Spa STUFF AROUND THE WORLD

Choose your product Get the item number and Contact me! FOR GOOD REBATE www.h-e-a-t.com

Laissez-moi le numero de l Item et Drop Shipping a votre porte (mes prix rabais HEAT.com

 

 

 

 

 

 

De Luxe Spa STUFF AROUND THE WORLD

Choose your Item and Contact me ! www.h-e-a-t.com

MERCI A MA SOEUR JUMELLE GINETTE -FLORIDE USA

 

Catégories

Articles récents

Massage Naturals

Always Use My Link To Buy

 

 

www.tinyurl.com/suppliesmassage

BUY ALWAYS MASSAGE STUFF HERE-CLIC 

Hébergé par Overblog