Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
MASSAGES Info Plus…

NATURE ABSOLUE DU «JE»

13 Juillet 2019 , Rédigé par Gilles Morand

NATURE ABSOLUE DU «JE»

NATURE ABSOLUE DU «JE» :

 

L’A.R.N. est le messager du message contenu dans l’A.D.N. Évidemment, le message est modifié dans sa transmission car chaque personne est différente par son moyen unique de communiquer avec son «JE». Ceci entre en interrelation avec les fonctions biologiques de chaque noyau de chacune des cellules. De ce fait, le «SOI» est le même «JE» dans sa forme indifférenciée de pure conscience. Le transport de son message dans les cellules, composantes du corps, est atteint par la réplique exacte de cellules vivantes lesquelles sont différenciées.

 

Ces auto-renouvellements de cellules se font depuis le début de l’Histoire des temps comme un protoplasme immortel dans l’ovule et le sperme. En aucun temps, il y a bris de cette chaîne de cellules transportant le message de la vie et de la conscience, sauf s’il y a abus de drogues, d’alcool, de médicaments, l’hérédité ou la pollution  (ah ! ces destructeurs de nos cellules que sont les radicaux libres).

 

Toutes nos cellules ont hérité de d’autres cellules vivantes desquelles le message de l’A.D.N. était entremêlé avec d’autres A.D.N. qui ont été modifiés par la conscience. Seulement la conscience est consciente des besoins de l’organisme comme un tout. Elle forme son but et est sélecteur de stimulus environnementaux pour la vie de la cellule. C’est le dictateur absolu de leurs attitudes biologiques et psychosomatiques à tout stimulus, même si les cellules n’en sont pas conscientes.

 

Dans la même veine, la personne qui n’a pas trouvé la nature absolue du «JE» n’est pas consciente de ses choix inconscients. Si l’A.D.N. est le message et l’A.R.N. le messager, qui a écrit le message de l’A.D.N. et le modifie ? Si c’est une intelligence qui le demande et le déclare, ce n’est pas une question scientifique. Alors, notre objectivité laquelle est limitée par le «JE» et sa vision, se doit de poser la question : «Qu’est-ce qui guide le procédé ?»

Le noyau transfert l’information génétique de l’A.D.N. et donne les ordres à d’autres parties de la cellule, ce qui veut dire à une substance étrangère l’A.R.N. (Chaque fibre d’A.D.N. est synthétisée par 100 fibres d’A.R.N.). Viens ensuite la réaction sur l’A.T.P. adénozine tri-phosphate et  l’énergie des mitochondries.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article